Des nouveautés pour Super Mario Maker 2

Super Mario Maker 2: la Master Sword et de nouveaux éléments en approche

News jeu Super Mario Maker 2: la Master Sword et de nouveaux éléments en approche 02/12

Le 5 décembre, le jeu de création de niveaux de Nintendo va se mettre à jour et apporter de nouveaux éléments dont des items pour personnaliser ses niveaux et un nouveau mode de jeu. C'est en saisissant l'épée de légende que Super Mario se transformera en Link. Il sera possible de jouer Link (Nintendo faisant référence au fait que dans The Legend of Zelda: Link's Awakening, et plus particulièrement dans sa version réinventée sur Switch, Link peut rencontrer des personnages familiers provenant de Super Mario, tels que les Goombas ou la Plante Piranha) et de profiter du nouveau mode contre-la-montre des Ninjis, d'éléments inédits pour les stages et de nouveaux ennemis. À l'aide de ses flèches, Link peut tirer sur des commutateurs éloignés que Mario ne pourrait normalement pas toucher. Enfin, avec les bombes, les murs ne résisteront plus.

L'épée de légende sera ainsi accessible dans les niveaux 8-bit de Super Mario Maker 2. Bloc P: Lorsqu'un Interrupteur p est actionné durant un stage, les bloc p invisibles jusque-là deviennent momentanément des plateformes solides, et vice-versa. Des fantômes Ninjis parcourront le niveau en même temps que vous, il faudra donc essayer de faire mieux qu'eux. Dans un décor de neige, Spike lance des boules de neiges! Les ninjis représentent les performances des autres joueurs du monde.

En terminant un niveau dans ce nouveau mode de jeu, le joueur remportera un tampon pour débloquer des costumes Mii spéciaux. Il y aura des événements contre-la-montre des Ninjis qui dureront tous une semaine, Nintendo promettant d'ajouter de nouveaux stages régulièrement. Pokey: Présent dans plusieurs jeux Super Mario, l'emblématique cactus composé de boules empilées débarque pour la première fois dans Super Mario Maker 2. Les joueurs peuvent même éditer la hauteur de chaque Pokey. À partir du 5 décembre via une mise à jour gratuite, l'intérêt du titre risque d'être relancé pour une bonne centaine d'années.

Dernières nouvelles