Etude Pisa: Chine en tête, Suisse dans la moyenne

Pisa les résultats des tests 2018 pour la Belgique

Peut mieux faire : les quatre lacunes de l'élève "France" dans le classement PISA | LCI

En France, seuls 45 % des élèves disent coopérer entre eux dans leur établissement, contre 62 % en moyenne dans l'OCDE.

Les performances des élèves français sont dans la moyenne mondiale mais la France se distingue une nouvelle fois par de très fortes inégalités scolaires, selon la dernière enquête Pisa, le Programme international pour le suivi des acquis des élèves, publiée mardi 3 décembre. Parmi les pays de l'Union européenne, l'Estonie occupe la première place devant la Finlande. Voyez plutôt: l'écart entre les élèves issus de milieu socio-économique favorisé et les élèves défavorisés est de 107 points en compréhension de l'écrit.

En compréhension de l'écrit, la France se classe ainsi entre le 20e et le 26e rang des pays participant au PISA, et entre le 15e et 21e rang des pays de l'OCDE, au même niveau que l'Allemagne, la Belgique, le Portugal, la République tchèque et la Slovénie.

"Les résultats de la France la placent légèrement au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE". Malgré des réformes qui sont en train d'être menées dans le domaine éducatif, le niveau des élèves en mathématiques, sciences et lecture a du mal à évoluer.

En mathématiques, le score moyen est de 495, légèrement au-dessus de la moyenne de l'OCDE (489 points en 2018 contre 490 en 2015).

Par ailleurs en France, un élève défavorisé sur cinq ayant de bons résultats ne prévoit pas de terminer ses études supérieures, alors que cette proportion est très faible parmi les élèves favorisés. La France serait ainsi l'un des pays où un élève issu d'un milieu défavorisé a le moins de chance de réussir. C'est l'Alberta qui a obtenu les meilleurs résultats en sciences à l'échelle du pays.

"Dans de nombreux pays asiatiques, l'éducation des enfants est la priorité numéro 1, les enseignants suivent des formations de qualité et on décide d'investir dans les établissements en difficulté", explique Eric Charbonnier, spécialiste de l'éducation à l'OCDE_._ En Corée du Sud, également bien classée_, "les enseignants sont très valorisés dans la société et leurs salaires y sont très attractifs_", poursuit-il.

Dans le PISA 2018, 84 % des élèves du Canada atteignent le niveau 2 ou un niveau supérieur en mathématiques.

Elle a lieu tous les trois ans et jauge les élèves dans trois domaines: "la compréhension de l'écrit, la culture mathématique et la culture scientifique".

Les exercices ont été soumis en mai 2018 à 600 000 jeunes de 79 pays et territoires, échantillon représentant 32 millions d'élèves. Les élèves sont plus souvent préoccupés par ces difficultés que dans la plupart des autres pays de l'OCDE.

Pire: la France apparaît comme l'un des trois pays dans lesquels les jeunes se plaignent de problèmes de discipline au sein de la classe. La moyenne de l'OCDE étant de 77 %. Ces derniers affirment également ne pas ressentir assez de soutien de la part de leurs enseignants. Et deux sur cinq estiment que le temps d'apprentissage est réduit en raison du bruit (contre un sur quatre en moyenne dans la zone).

Dernières nouvelles