" "Trump fustige Macron pour ses commentaires sur la " mort cérébrale " de l'OTAN

Grève du 5 décembre Otan… pour Macron une semaine à hauts risques

Otan : Emmanuel Macron sous le feu des critiques de Donald Trump

Interrogé par la presse avant le début du sommet, Donald Trump a taclé son homologue en présence du secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg: "Je pense que c'est très insultant", a déclaré Donald Trump, se disant "très surpris" par la déclaration faite par Emmanuel Macron dans une interview à The Economist.

Au moment où la COP25 bat son plein, une autre réunion multilatérale, militaire celle-là, fera des flammèches aujourd'hui: le sommet de l'OTAN, qui fête cette année son 70e anniversaire.

Le président américain Donald Trump a qualifié mardi de "très insultant" le jugement de "mort cérébrale" porté par le président français Emmanuel Macron sur l'Otan et annoncé son intention de lui en parler lors d'un entretien prévu dans la journée. " J'ai une très bonne relation avec le président turc ", Recep Tayyip Erdogan, a-t-il ajouté.

Les dirigeants des 29 pays de l'Alliance se retrouveront mardi en fin de journée pour une réception à Buckingham Palace. Pour expliquer partiellement ce changement d'attitude, le président américain qui avait traité l'Otan "d'obsolète " lors de sa campagne électorale de 2016, s'est dit encouragé par le fait que depuis le début de sa présidence Européens et Canadiens ont augmenté leurs dépenses de défense de 130 milliards de dollars. Mais si nos amis de l'Otan refusent de reconnaître (les YPG) comme une organisation terroriste (...), alors désolé, mais nous nous opposerons à toutes les mesures qui voudront être prises", a-t-il mis en garde.

Donald Trump veut maintenir la pression sur les alliés pour leur faire respecter leur engagement de consacrer 2 % de leur PIB pour leur budget militaire en 2024.

Emmanuel Macron et Donald Trump doivent se rencontrer ce mardi, et les propos du président français seront au cœur de la discussion.

Le sommet sera bref: une session de travail de trois heures mercredi dans l'hôtel d'un golf prestigieux à Watford, dans la banlieue de Londres.

Emmanuel Macron a jugé l'Otan en état de "mort cérébrale" après l'offensive lancée par Ankara dans le nord-est de la Syrie sans aucune concertation avec les alliés, mais avec l'assentiment du président américain.

La France dépensera l'équivalent de 2 % en 2025, mais l'Allemagne, à 1,42 % en 2020, ne respectera pas son engagement avant le début de la décennie 2030. Pour sa part le secrétaire général de l'Otan a réaffirmé que la Turquie demeurait " un très bon allié ". "Il y a encore beaucoup de mauvais payeurs et c'est injuste", a-t-il dénoncé en citant nommément l'Allemagne.

Dernières nouvelles