Fermeture totale des services gouvernementaux durant deux jours — Îles Samoa

Rougeole les îles Samoa se claquemurent l'Unicef en appelle à la responsabilité des réseaux sociaux

Une infirmière prépare un vaccin contre la rougeole le 2 décembre 2019 à Le'auva"a aux Samoa

Comme l'OMS, l'Alliance pour la vaccination Gavi, qui finance entièrement cette campagne, interpelle le monde, mobilisé dans la riposte contre Ebola, de ne pas oublier d'autres besoins urgents du pays en matière de santé, notamment la lutte contre la rougeole. Les enfants sont aussi majoritaires parmi les 4357 cas de contamination recensés.

"Samoa: on y meurt chaque jour", titre le quotidien néozélandais The Dominion Post, ce jeudi 5 décembre au premier jour d'une fermeture des bureaux, commerces, écoles, etc. pour faciliter une campagne de vaccination.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a incriminé des campagnes anti-vaccins dans la chute de la couverture vaccinale aux Samoa avant l'épidémie.

La mort l'an dernier de deux bébés après un vaccin anti-rougeole a ébranlé la confiance des parents et stoppé durant huit mois le programme national de vaccination. Cela doit aider les services de vaccination. "Nous avons découvert que le message anti-vaccin avait été transmis à leurs familles, qui avaient ensuite gardé ces enfants à la maison", a abondé le ministre de la Communication de l'archipel, Afamasaga Rico Tupai. Et de lancer: "Ne vous mettez pas en travers du chemin, ne contribuez pas au nombre de décès", à l'attention des militants anti-vaccins, dont l'un d'entre eux, Edwin Tamasese, a été arrêté jeudi soir.

En cause, des niveaux de vaccination dangereusement bas et des grandes épidémies dans plusieurs pays - encouragés par "la diffusion de fausses informations" sur les réseaux sociaux - a insisté l'agence onusienne.

"Nous conseillerons à la police d'agir quand nous n'aurons pas le choix", a également averti le procureur général de l'archipel Lemalu Hermann Retzlaff dans un communiqué. D'autres ont préconisé des remèdes alternatifs à l'efficacité non prouvée. Dans cette crise sanitaire, les Samoa ont reçu l'aide de l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la France, le Royaule-Uni, la Chine, la Norvège, le Japon, les Etats-Unis et l'ONU. L'OMS estime avoir sauvé plus de 23 millions de vies pendant cette période grâce à la vaccination antirougeoleuse.

Selon les dernières données de l'OMS, les cas suspects et confirmés de rougeole en 2019 (614.915 cas suspects et 413.308 cas confirmés) étaient tous deux plus élevés qu'en 2018 (483.215 et 333.445, respectivement).

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Dernières nouvelles