Un nuage toxique enveloppe la capitale — Incendies en Australie

Des pompiers combattant un des nombreux feux de brousse que connaît l'Australie cette année le 9 novembre 2019

Un nuage toxique enveloppe la capitale — Incendies en Australie

La situation tend à s'améliorer mais c'est au tour des habitants de Canberra, la capitale australienne, d'étouffer.

Un nuage de fumée toxique a atteint dimanche la capitale australienne, Canberra, alors que les pompiers luttent contre plus de 140 feux de brousse qui pourraient être alimentés en début de semaine par une forte vague de chaleur.

Certaines liaisons en ferries ont été annulées et pendant les récréations, les écoliers ont été confinés à l'intérieur, la pollution dépassant largement des niveaux "dangereux".

Le docteur Richard Broome au sein du ministère de la Santé de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud a affirmé que Sydney connaissait " une des pires qualités de l'air jamais constatée ". "Nous prions les gens de prendre cela au sérieux ".

Un pompier travaillant dans des conditions dangereuses en Australie. "Ça assèche la gorge".

Les autorités ont indiqué que des conditions météorologiques favorables leur ont permis de maîtriser divers incendies avant le retour annoncé pour mardi de forts vents et de températures élevées.

La visibilité dans la ville était à ce point dégradée que de nombreux hauts buildings du centre ville, dont l'Opéra de Sydney, étaient partiellement visibles à distance. Ces fumées ont par ailleurs déclenché l'alarme des détecteurs, contraignant les pompiers à aller de bureaux en bureaux, toutes sirènes hurlantes, pour évacuer les bâtiments. En milieu de matinée, plusieurs centaines d'ouvriers travaillant en extérieur ont cessé de travailler, rapportent encore les médias australiens.

Ce mardi, près d'une centaine d'incendies brûlaient dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud et des dizaines dans l'État du Queensland. La saison des bushfires est exacerbée par les conditions extrêmes que connait la Nouvelle-Galles du Sud où sévit la sécheresse sur plus de 90% du territoire.

Au nord-ouest de Sydney, des incendies de forêts, qui brûlent depuis plusieurs semaines, ont fusionné en un seul et unique "mégafeu" qui a déjà détruit 319'000 hectares de terres (un peu moins que la surface du canton de Vaud), principalement dans des parcs nationaux. Le Premier ministre Scott Morrison, qui n'a fait aucune déclaration concernant cette fumée toxique qui recouvre certaines parties du pays depuis des semaines, a défendu la manière dont son gouvernement gère ces incendies. "Notre politique est pertinente lorsqu'il s'agit de s'attaquer au changement climatique et d'agir en conséquence".

Plus de 700 maisons ont été détruites et six personnes sont mortes depuis septembre quand la crise a commencé.

Dernières nouvelles