Cloud gaming : Facebook rachète PlayGiga pour concurrencer Stadia et les autres

Facebook rachète la start-up espagnole PlayGiga spécialiste du cloud gaming

Facebook rachète la start-up espagnole PlayGiga spécialiste du cloud gaming

L'entreprise de Mark Zuckeberg a confirmé à nos confrères américains de CNBC mercredi 18 décembre qu'elle a bien racheté la start-up espagnole PlayGiga.

We're thrilled to welcome @PlayGigaOficial to the Facebook Gaming team. Sur son site PlayGiga avait confirmé à demi-mot cette information parue, à l'origine, dans le journal économique Cinco Dias, " Nous sommes ravis d'annoncer que l'équipe PlayGiga passe à quelque chose de nouveau ". "Nous continuons notre travail dans le domaine des jeux en nuage, avec une nouvelle mission ". Avant l'acquisition de Facebook, PlayGiga avait pour objectif de rendre le service accessible au Moyen-Orient. " On s'attend à ce que d'autres géants de la tech se positionnent sur le cloud gaming et il n'est pas impossible que Facebook ait des velléités", assure un cadre dirigeant d'un groupe concurrent.

La société espagnole distribuait aussi des jeux d'éditeurs majeurs comme Square-Enix, Capcom, Sega ou Warner Bros. "Ces contrats de distribution sont liés aux opérateurs télécom, pas à PlayGiga", poursuit Francis Ingrand. Les précédentes contributions de Facebook au marché des jeux ont été radicalement différentes par rapport aux autres sociétés, la société se concentrant davantage sur les jeux gratuits disponibles sur son site web. En novembre dernier, Google a lancé officiellement Google Stadia. Le mois dernier, Google a lancé son service Stadia, tandis que Microsoft prévisualise sa propre plate-forme xCloud avant son lancement officiel en 2020. L'entreprise espagnole se spécialise dans les jeux vidéo en streaming, secteur où elle développait jusqu'ici ses propres solutions. Rien n'a été précisé concernant cette mission, mais il est certain que son intégration à Facebook Gaming en fait partie. En 2014, la société a acquis le fabricant de casques de réalité virtuelle Oculus pour 2 milliards de dollars.

" Ce serait facile de supposer que parce qu'il s'agit de Gaming et parce que Facebook est tellement gros, ce secteur est un marché de niche pour nous ", indiquait Vivek Sharma (Responsable des produits pour Facebook Gaming) le mois dernier dans une interview. " Mais ces 700 millions de personnes qui utilisent du contenu vidéoludique chaque mois, c'est un nombre énorme, même à l'échelle de Facebook".

Dernières nouvelles