"Cactus d'or" : la SNCF élue pire entreprise de l'année 2019

Cette année 60 millions de consommateurs épingle la SNCF la Fnac et Vinted

Cette année 60 millions de consommateurs épingle la SNCF la Fnac et Vinted. LP Olivier Corsan- LP Jean-Nicholas Guillo- DR

Tarifs élevés et imprévisibles, postes supprimés, des heures d'attentes au guichet pour obtenir son billet.

Le prix qui récompense l'entreprise "ayant le plus gâché la vie des consommateurs" est attribué cette année à la SNCF. La compagnie ferroviaire succède à SFR et à Engie. Comme l'explique à Franceinfo, Lionel Maugain, l'un des journalistes du magazine, ce prix n'a rien à voir avec les grèves contre la réforme des retraites. En effet, le magazine consumériste évoque d'autres problèmes, comme la politique tarifaire et la difficulté constante de réserver ses billets de trains.

" Il faut parfois une ou deux heures pour avoir un ticket au guichet". Tout le monde n'est pas habitué à passer par internet. Son exemple? La gare de Montpellier, où "il est impossible d'acheter un ticket" autrement que par internet. Autre axe de progression: la ponctualité. Par ailleurs, concernant la ponctualité, "la SNCF pointe à la 11e place sur 13 au classement, selon une plateforme européenne des infrastructures ferroviaires", ajoute encore l'association.

Rappelons que cette sélection a été établie selon plusieurs critères: le nombre de plaintes (60 Millions en reçoit environ 2 000 par mois), le résultat des études, essais et enquêtes de l'année menées par le magazine, et les méfaits des entreprises à l'encontre de leurs clients, révélés par des lanceurs d'alerte ou les pouvoirs publics. Le marché en ligne Vinted a lui reçu le "Cactus de la défaillance". En cause, des assurances vendues avec des téléphones et tablettes, entraînant des prélèvements alors que les consommateurs n'avaient rien signé, explique Laurent Maugain.

Enfin l'entreprise Nintendo est épinglée pour sa Switch qui connaît de nombreux bugs en plus de présenter des dysfonctionnements au niveau de sa carte mère ou du joystick. Jusqu'au moment où le consommateur est prélevé de 26 euros par mois sans aucune possibilité d'arrêter avant un an, précise Europe 1.

Le Cactus de la "défaillance" a été attribué à Vinted, site de revente de vêtements d'occasion avec un service après-vente "totalement dépassé".

Dernières nouvelles