Un incident "significatif" à la centrale nucléaire de Penly

INCIDENT

INCIDENT"SIGNIFICATIF À LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE PENLY SELON L'ASN

Le réacteur de 900 MW situé dans la centrale du Tricastin, dans la vallée du Rhône à la frontière de la Drôme et du Vaucluse, est le premier du parc français à avoir ainsi passé sa quatrième "visite décennale".

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé mardi un incident de niveau 2 sur l'échelle INES, graduée de 0 à 7, sur le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-maritime), en arrêt pour maintenance, un incident lié à un problème qui pourrait concerner d'autres centrales.

" Cette indisponibilité de plusieurs matériels importants pour la sûreté n'a pas eu de conséquence sur les personnes et l'environnement ", précise cependant l'ASN. L'EDF a déclaré "un événement significatif pour la sûreté" à l'Autorité de sûreté nucléaire. Ils alimentent en particulier des moteurs qui actionnent aussi bien des vannes et des pompes de systèmes de sauvegarde que des tableaux de contrôle-commande du réacteur.

Des défauts ont été constatés "sur des composants de cellules électriques", précise le gendarme du nucléaire dans un communiqué. "Les pièces concernées sont fabriquées par Schneider Electric et appartiennent au même lot de pièces", précise l'ASN.

Il ajoute qu'outre le remplacement de ces composants défectueux, EDF a entrepris d'inspecter les autres réacteurs " pour rechercher d'éventuels dysfonctionnements ".

Le réacteur 2 de Penly est en arrêt pour maintenance et renouvellement du combustible depuis le 27 juillet, selon l'ASN. Sa remise en service est prévue le 29 décembre.

Dernières nouvelles