Chiffre d'affaires inférieur aux prévisions pour Huawei

Huawei aurait déjà vendu 12 millions de Mate 30 et Mate 30 Pro dans le monde

Huawei Huawei aurait déjà vendu 12 millions de Mate 30 et Mate 30 Pro dans le monde 30 décembre 201930/12/2019 • 18:40

Dans un message du Nouvel An adressé aux employés et aux clients du groupe, Eric Xu, qui assume la présidence tournante de Huawei, a prédit que 2020 serait une "année difficile". Depuis le printemps 2019, Huawei est interdit d'utiliser des équipements et des services américains dans ses produits.

"En 2020, nous resterons sur la liste noire des Etats-Unis".

L'intéressé se montre par ailleurs prudent quant aux perspectives du groupe pour l'année prochaine et celles à venir, admettant même que si les actions entreprises par les autorités américaines devaient se poursuivre, il serait encore plus "difficile" pour Huawei de "survivre et prospérer". On apprend que 240 millions de mobiles ont été vendus cette année par le numéro deux mondial du smartphone, contre 206 millions l'année dernière. "Nous remercions le gouvernement indien pour sa confiance continue en Huawei ", a déclaré Jay Chen, PDG de la société en Inde dans un communiqué".

Le plus récent smartphone Mate 30 a été mis en vente pour la première fois en septembre, mais il ne peut pas accéder à une version sous licence du système d'exploitation Android de Google en raison des restrictions commerciales.

Le marché chinois a aidé Huawei à amortir le choc.

La société n'a pas communiqué ses statistiques du quatrième trimestre, mais selon les calculs de Reuters sur la base de ses déclarations précédentes, les revenus de ce trimestre ont atteint les 239,2 milliards de yuans (30,62 milliards d'euros), en hausse de 3,9 % par rapport à l'année précédente et plus lent que l'augmentation de 27 % qu'il a signalée au troisième trimestre.

La performance est certes inférieure aux projections initiales, ainsi qu'au taux de croissance enregistré en 2018 (+19,5 %).

Enfin, s'agissant de la supply chain, Huawei a limité l'impact des sanctions américaines en développant ses propres briques technologiques, tant sur les puces que sur les logiciels.

Xu a déclaré dans sa lettre que Huawei ferait tout en 2020 pour construire son écosystème Huawei Mobile Services, qui comprend des services tels que le stockage sur le cloud et une galerie d'applications, le décrivant comme " le fondement de notre capacité à vendre des appareils intelligents sur les marchés hors de Chine ". "Sur le long terme, le gouvernement américain va continuer à entraver le développement de technologies de pointe, un environnement difficile pour la survie et la prospérité de Huawei", ajoute-t-il.

La reprise en main est également interne: Eric Xu a annoncé le licenciement de 10% des responsables du groupe les moins performants, ainsi que la réduction des équipesfournissant les moins bons résultats.

Dernières nouvelles