Aviation civile : avec plus de 860 livraisons, Airbus écrase Boeing en 2019

Avec 863 appareils livrés, le groupe européen fait mieux que 2018 (+ 63), ce qui lui permet sans mal de laisser Boeing sur le carreau. Contraint de réduire puis de suspendre la production de son 737 MAX, Boeing s'est nettement laissé distancer par son concurrent européen.

Il est redevenu champion du monde. Le groupe américain a été lourdement pénalisé par l'interdiction de voler de son 737 MAX suite aux deux catastrophes aériennes impliquant cet appareil. L'avionneur américain a promis que cette mesure n'entraînerait pas de licenciements.

Le premier objectif de Boeing, dont l'action a dévissé en 2019, est désormais de sortir de la crise du 737 MAX en obtenant le feu vert des autorités de régulation pour la remise en service de l'appareil. Et Airbus a, lui aussi, rencontré, par ailleurs, des difficultés industrielles qui l'ont amené à réduire en octobre de 2 % à 3 % son objectif de livraisons pour l'année. Cela sera donc 863. En attendant les chiffres officiels du constructeur aéronautique européen, qui devraient être communiqués dans une semaine environ, on sait d'ores et déjà que ses performances commerciales sur le marché de l'aviation civil en 2019 vont lui permettre de battre un nouveau record historique de livraisons d'avions. Au risque, parfois, de frôler la surchauffe...

Cette tendance en faveur d'Airbus est bien partie pour durer au moins en 2020 et plus encore.

Les 863 avions livrés en 2019 par le groupe Airbus représentent un chiffre record pour un constructeur et hissent le groupe en tête du classement des principaux producteurs du secteur.

Boeing a annoncé pour sa part avoir livré 345 appareils entre janvier et novembre, soit moitié moins que pendant les 11 premiers mois de 2018 quand ce chiffre avait atteint 704 appareils.

Dernières nouvelles