La gastro-entérite s’installe dans les Hauts-de-France — SANTÉ

Réseau Sentinelles

Réseau Sentinelles

Les signes qui doivent vous alerter: - vomissements systématiques pendant plus d'une journée, - sang ou pus dans les selles, - fortes douleurs abdominales pendant plus de deux heures, - plus de 38,5ºC de fièvre, - signes de déshydratation (sécheresse de la bouche et de la peau, envies d'uriner moins fréquentes et urine plus foncée que d'habitude). Ce trouble digestif violent se manifeste de multiples façons.

Pour la semaine passée (30 décembre 2019 - 5 janvier 2020), le taux d'incidence des cas de diarrhée aigüe a été estimé à 326 cas pour 100 000 habitants, contre 289 une semaine plus tôt et 177 cas sept jours plus tôt. Il était de 99 cas pour 100 000 habitantes la semaine précédente. Plus globalement, la carte témoigne d'une expansion de l'épidémie à l'ensemble du territoire et d'une augmentation significative du nombre de cas.

Bonne nouvelle tout de même avec un pourcentage d'hospitalisation très faible, de l'ordre de 0,3% après une consultation de médecine générale.

L'épidémie de gastro-entérite s'installe semaines après semaines dans le Grand Est. " Un nombre de cas élevé mais à relativiser puisque, " depuis 1991, ce niveau d'incidence a été régulièrement observé ", précise le réseau de veille sanitaire. Force est de constater qu'il n'en est rien. Auvergne-Rhône-Alpes n'est pas en reste avec 281 cas enregistrés la semaine dernière.

Dernières nouvelles