Le fondateur niçois de Qwant Eric Leandri quitte la direction de l'entreprise

C'est Jean-Claude Ghinozzi, actuel directeur général adjoint responsable des ventes et du marketing, qui devient président de Qwant SAS. Un autre changement dans l'organisation du groupe concerne Tristan Nitot qui n'aura pas occupé bien longtemps le poste de directeur général (à titre transitoire).

Selon les indications fournies par Eric Leandri et la Caisse des dépôts, la nouvelle feuille de route de Qwant est de se concentrer sur le moteur de recherche, en mettant en pause ou en abandonnant certaines applications annexes, dont la liste n'est pas encore arrêtée. Est-ce qu'aujourd'hui on a la parfaite présidence pour exécuter ce qu'il y a à exécuter dans un climat plus serein? Qwant va par ailleurs être recapitalisé par la Caisse des dépôts et le groupe allemand Axel Springer.

"Les actionnaires de référence, la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts) et Axel Springer ont décidé de renouveler leur confiance et se sont engagés à participer à un nouveau tour de table qui sera finalisé courant février", indique le communiqué. Selon nos informations, cette levée de fonds pourrait atteindre 10 millions d'euros.

Mais selon des sources concordantes, le gouvernement a retenu sa décision définitive dans l'attente d'obtenir des assurances sur la pérennité de l'entreprise, menacée par des résultats commerciaux insuffisants. Selon le Figaro, les pertes se creusent: 4,7 millions € en 2016, 10 millions en 2017 et 11,2 millions en 2018. "Nous avons beaucoup investi", s'agace Eric Léandri, qui reconnaît néanmoins que l'entreprise "n'a pas forcément fini l'année avec le chiffre d'affaires qu'[elle] devait avoir".

De fait, l'audience de Qwant pourrait singulièrement grimper, puisque l'entreprise va bénéficier d'un nouveau (gros) coup de pouce de la part du gouvernement. D'après une note envoyée le 7 janvier 2020 à la Direction interministérielle du numérique que Libération s'est procurée, l'entreprise française va devenir le moteur de recherche par défaut de l'administration. Concrètement, il remplacera Google sur des millions d'appareils, à moins que l'utilisateur ne décide activement de changer les paramètres. A l'appui de cette décision, la Dinum évoque des critères de respect de la vie privée et de la protection des données, l'application préférentielle du droit européen et une capacité propre à indexer le Web.

Les tests conduits pendant l'été 2019 pour déployer son utilisation dans l'ensemble de l'administration publique ont donc été concluants, et le changement devrait s'opérer dès avril 2020.

Cette mesure avait été annoncée en mai 2019 par Cédric O, le secrétaire d'Etat au Numérique.

Reste que la question de l'autonomie de Qwant au regard de l'enjeu de souveraineté numérique fait largement débat, à cause de sa dépendance à Microsoft. Mais une source proche des équipes de développement s'interroge: "Après près de sept ans d'existence, est-ce normal de se féliciter d'un niveau qu'on aurait dû avoir il y a cinq ans?"

Dernières nouvelles