Eric Léandri abandonne la présidence de Qwant

Qwant le moteur de recherche français change de direction

Qwant se veut davantage respectueux de la vie privée que Google. Delphine Goldsztejn

Qwant sera ainsi configuré comme moteur de recherche par défaut sur l'intégralité des postes informatiques de l'administration française.

De son côté, Tristan Nitot - figure historique du Web en France - quittera sa fonction de directeur général où il a été nommé il y a trois mois. De quoi redonner une bouffée d'oxygène au moteur de recherche concurrent de Google, qui peine à gagner de l'argent.

La présence de Qwant music à Ajaccio, soutenue par les fonds européens Feder et l'Adec, n'est pour l'heure pas remise en cause: "Nous aurons toujours besoin d'équipes pour développer et enrichir le moteur de recherche avec des partenaires internes et externes", précise le nouveau PDG.

L'affaire semblait dans les tuyaux depuis quelque temps, c'est désormais officiel: Éric Léandri, le sulfureux patron de Qwant va quitter la présidence de l'entreprise qu'il a cofondée pour s'occuper du "Comité stratégique et scientifique" fraîchement créé au sein de l'entreprise. C'est Jean-Claude Ghinozzi, l'actuel directeur général adjoint chargé des ventes et du marketing, qui présidera et assurera la direction générale de l'entreprise. Éric Léandri se contente de dire qu'il se concentrera sur "la vision stratégique de ce que doit être et devenir notre moteur de recherche, au service de la vie privée des Européens et de notre autonomie technologique".

Nouveau jeu de chaises musicales à la tête de Qwant. La politique menée par Éric Léandri aura donc fini par payer. En septembre 2019, la Caisse des dépôts et le groupe allemand laissaient entendre qu'ils souhaitaient une nouvelle présidence. Concrètement, il remplacera Google sur des millions d'appareils, à moins que l'utilisateur ne décide activement de changer les paramètres.

"Les actionnaires de référence, la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts) et Axel Springer, ont décidé de renouveler leur confiance et se sont engagés à participer à un nouveau tour de table qui sera finalisé courant février", indique un communiqué. Qwant serait " le seul [moteur de recherche] capable de répondre aux attentes du gouvernement ", expliquait Cédric O au printemps.

Même si chacun saccorde sur la nécessité de disposer dun outil de souveraineté numérique français ou plus largement à léchelle européenne, il faut signaler que depuis quelle existe (9 ans), la startup française peine à réaliser un chiffre daffaires au-delà des 5 millions deuros.

Les tests conduits pendant l'été 2019 pour déployer son utilisation dans l'ensemble de l'administration publique ont donc été concluants, et le changement devrait s'opérer dès avril 2020. "Ce sera aux actionnaires de déterminer les bons moyens de sortir de ce problème de trésorerie négative et déviter un dépôt de bilan", a précisé lune des sources.

Selon les indications fournies par Eric Leandri et la Caisse des dépôts, la nouvelle feuille de route de Qwant est de se concentrer sur le moteur de recherche, en mettant en pause ou en abandonnant certaines applications annexes, dont la liste n'est pas encore arrêtée.

Dernières nouvelles