Accusations d'Adèle Haenel: le réalisateur Christophe Ruggia en garde à vue

Le cinéaste Christophe Ruggia en 2004

Le cinéaste Christophe Ruggia en 2004 1/2

Le cinéaste vient d'être placé en garde à vue.

Le réalisateur français Christophe Ruggia a été placé en garde à vue ce mardi, suite aux accusations d'attouchements par l'actrice Adèle Haenel.

Adèle Haenel accusait le réalisateur dans une enquête publiée par Mediapart le 3 novembre 2019, d'"attouchements" et "harcèlement sexuel" entre 2001 et 2004.

Les faits auraient eu lieu chez lui et lors de plusieurs festivals internationaux, alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans.

L'actrice de 31 ans avait aussi témoigné de "l'emprise" que Christophe Ruggia aurait exercée sur elle pendant la préparation et le tournage du film, des "attouchements" répétés et des "baisers forcés dans le cou". Il a par la suite contre-attaqué dans les pages de Marianne, arguant qu'Adèle Haenel souhaitait se venger de lui car il lui avait refusé un film. Elle dénonçait " une violence systémique faite aux femmes dans le système judiciaire.

Par ailleurs, le domicile de Christophe Ruggia, dans le 11e arrondissement de Paris, a été perquisitionné ce mardi.

Christophe Ruggia, 55 ans, était entendu par les enquêteurs de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), a précisé le parquet de Paris, confirmant une information de LCI. Elle veut s'engager " activement dans cette procédure, considérant qu'il est de sa responsabilité de justiciable comme de personnalité publique d'y prendre part, au regard de la gravité des faits dénoncés et des conséquences pour chacun ", ont indiqué ses avocats.

Dernières nouvelles