"Période de transition" convenue entre Harry, Meghan et la Reine

Ph. AFP

Angleterre : Réunion de crise au palais royal

La famille royale a lavé son linge sale dans le secret de sa résidence de Sandrigham (est de l'Angleterre).

Dans un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion de crise, la reine, qui est âgée de 93 ans, exprime "le soutien total de la famille royale et d'(elle)-même au désir d'Harry et de Meghan de se créer une nouvelle vie dans le cadre de leur jeune famille". Le couple ne veut plus toucher de fonds public. C'est ce qu'a annoncé la reine Elizabeth II dans ce communiqué inhabituel.

"Même si nous aurions préféré qu'ils continuent à travailler à plein temps pour la famille royale, nous respectons et nous comprenons leur volonté de mener une vie plus indépendante tout en continuant à être une composante estimée de ma famille", poursuit-elle.

Harry, qui participait à ce conseil de famille, et Meghan, qui se trouve actuellement au Canada, avec Archie, l'enfant du couple, ont ébranlé les fondations de la maison Windsor en annonçant la semaine dernière leur volonté de se détacher des tâches dévolues aux membres de la famille royale et de passer davantage de temps en Amérique du Nord. Depuis l'arrivée de Meghan Markle au sein de la famille royale, de nombreuses sources affirment que les fils de Lady Diana et du prince Charles ne s'entendent plus du tout. Meghan et Harry n'ont jusqu'ici officiellement renoncé qu'à leur part de l'allocation royale, laquelle ne représente que 5% de leurs revenus.

Il faut également déterminer de quelle protection policière ils pourront bénéficier et comment ils pourront gagner leur vie, sans conflit d'intérêts avec leur rang. Annoncé alors qu'Harry cachait de moins en moins son malaise face aux attaques des tabloïds contre sa femme, le "Megxit" a pris de court la monarchie, dont les principaux membres n'avaient pas été consultés. Il avait déménagé du palais de Kensington où il habitait auparavant avec William et Kate et avait rompu avec la fondation où les deux couples œuvraient ensemble.

Lundi doit se tenir une réunion de crise entre la reine Elizabeth II, le prince Charles, le prince William et le prince Harry. Dans une entrevue télévisée diffusée en octobre, il avait dit que William et lui suivaient "des chemins différents" et que leurs relations traversaient parfois "des mauvais jours".

Dernières nouvelles