La polémique enfle et la quinzaine s'annonce infernale — Open d'Australie

Open d'Australie- Tout sourire Roger Federer est arrivé à Melbourne

Tout sourire Roger Federer est arrivé à Melbourne

En cause, la pollution due aux incendies qui ravagent l'Australie. "Lorsque j'étais au sol, c'était subitement plus facile de trouver de l'air". "Ça m'a surprise. Je croyais que je ne jouerais pas aujourd'hui, mais en fait, on n'a pas vraiment le choix". Melbourne, comme plusieurs grandes villes de l'île-continent, reste enveloppée d'un épais nuage de fumée, et toute activité physique y est fortement déconseillée par les autorités, lesquelles recommandent même aux habitants de pas sortir leurs animaux. Les organisateurs du tournoi de tennis ont retardé le début des matchs de qualification mercredi à Melbourne en raison des fumées toxiques provoquées par les incendies monstres à l'est de la ville, renforçant les interrogations sur le maintien du premier Grand Chelem de l'année. "Bien joué! J'espère qu'elle va bien".

De son côté, Elina Svitolina, n°5 mondiale, a même brandi une infographie sur la qualité de l'air actuel dans le centre de Melbourne (qualifiée de "très mauvaise pour la santé", le dernier échelon avant "dangereuse") pour justifier son indignation, exprimée par cette question: "Pourquoi avons-nous besoin d'attendre que quelque chose de mal se passe pour réagir?"

David Goffin et Alexander Zverev auraient dû être les premiers à s'entraîner sur les courts du Melbourne Park, suivis par le N. 1 mondial Rafael Nadal.

La Luxembourgeoise Mandy Minella, 140e joueuse mondiale, a par exemple exprimé son désaccord."Je suis choquée de voir que les matchs de qualification ont commencé à l'Open d'Australie".

Qu'en disent les organisateurs du tournoi?

Le directeur de l'exploitation de Tennis Australia (la Fédération Australienne de Tennis) Tom Larner a assuré qu'ils n'hésiteraient pas à reporter des matchs, et que la fumée serait traitée comme les excès de chaleur ou les fortes pluies. Mais ce dispositif semble concerner seulement la phase finale, pas les qualifications. Un ramasseur de balles a été pris de malaise, assisté par deux joueurs, et une joueuse slovène a été contrainte à l'abandon.

"L'Open d'Australie ne vaut pas la vie de quelqu'un". On a tendance à l'oublier parfois. On doit être certains que la santé des joueurs est la priorité. La réponse est probablement non. Pour qu'ils achètent des produits dérivés?

Il ne croyait sans doute pas si bien dire: quelques heures auparavant, et quarante minutes précisément avant que Dalila Jakupovic ne s'effondre, les organisateurs de l'Open d'Australie publiaient un communiqué et ce tweet annonçant. une journée spéciale Harry Potter avec les acteurs du film durant le tournoi.

Dernières nouvelles