Des manifestants ont tenté d’entrer dans un théâtre où se trouvait Macron

Des CRS postés devant le théâtre des Bouffes du Nord où Emmanuel Macron assistait à une représentation après une manifestation hostile au président de la République et une tentative d’intrusion dans la salle

France: des manifestants tentent d'entrer dans un théâtre où se trouve Macron

Ceci confirme donc l'idée que le bruit courait déjà qu'Emmanuel Macron était présent dans ce théâtre du Xe arrondissement de Paris, avant le tweet de Taha Bouhafs. Le chef de l'Etat a quitté les lieux sous escorte policière après avoir été brièvement "sécurisé". Sur Twitter, un message posté à 20h46 (et archivé par Checknews), soit douze minutes avant celui du journaliste, par le compte d'une professeure anonyme, suivie par 2310 personnes, appelait au rassemblement devant le théâtre: "Macron VIENT D'ENTRER au théâtre des Bouffes du Nord pour assister à un spectacle!"

Avant le début de la représentation, M. Bouhafs avait écrit sur Twitter: "Je suis actuellement au théâtre des bouffes du Nord (Métro La Chapelle)". Des militants sont quelque part dans le coin et appelle tout le monde à rappliquer.

Selon une source judiciaire, Taha Bouhafs a ensuite été interpellé et conduit au commissariat, sans qu'il soit précisé, ce vendredi soir, s'il avait été ou non placé en garde à vue.

D'abord réunis devant l'enceinte, plusieurs dizaines d'opposants au président de la République essaient d'entrer à l'intérieur. "Et on ira jusqu'au retrait" scandent les manifestants".

"On était à l'université Paris 7 pour une université populaire, quelqu'un a reçu un message indiquant que Macron était là, donc on est venus pour montrer qu'on est présents, qu'il y a une contestation contre la réforme des retraites mais pas seulement", a expliqué à l'AFP l'un des manifestants. Selon le témoignage d'une employée du théâtre recueilli par LCI, "la mobilisation est arrivée aux oreilles de la sécurité présidentielle, dont un agent s'est dirigé en direction du parterre, d'où se sont levées une quinzaine de personnes, parmi lesquelles Emmanuel et Brigitte Macron". "Tous ensemble, grève générale", "On est là, on est là! Il veillera à défendre la liberté de création, afin qu'elle ne soit pas perturbée par des actions politiques violentes".

Emmanuel et Brigitte Macron assistaient à une représentation de " La Mouche " quand le journaliste militant Taha Bouhafs, assis trois rangs derrière, a diffusé sur Twitter une vidéo qui a incité des militants à venir perturber le spectacle, selon un proche du président. "Ce qu'il s'est passé aux #BouffesduNord est inacceptable, inadmissible". "Les auteurs de ces agressions sèment la violence et la discorde", a réagi de son côté le patron des députés LREM Gilles Le Gendre.

Sinon, c'est quoi, c'est l'insurrection?

Sur France Info ce samedi, la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire Emmanuelle Wargon a déploré cette détérioration du climat social. La députéedénonce l'exfiltration du théâtre de Taha Bouhafs pour avoir "tweeté sur la présence du Méprisant au théâtre". En effet, alors qu'il assistait à une pièce de théâtre au Bouffes du Nord, dans la capitale française, ce dernier a été exfiltré par ses services de sécurité, après que plusieurs dizaines de manifestants aient tenté d'entrer de force dans le lieu culturel.

Dernières nouvelles