Coronavirus : 17 morts, l'OMS salue les mesures prises par la Chine

Le virus chinois a été détecté aux États-Unis

Le virus chinois a été détecté aux États-Unis

Le bilan du coronavirus qui a contaminé des centaines de personnes en Chine est monté de 9 à 17 morts, ont annoncé mercredi les autorités.

Le président chinois Xi Jinping a assuré par téléphone à son homologue français Emmanuel Macron que la Chine avait adopté "des mesures de prévention et de contrôle strictes", selon des propos rapportés par l'agence Chine nouvelle.

Après avoir largement semblé ignorer l'épidémie, les Chinois paraissaient prendre conscience du risque dans les grandes villes, dont beaucoup d'habitants portaient des masques respiratoires.

"Sans une raison spéciale, les habitants de la ville ne doivent pas quitter Wuhan ", tandis que les liaisons aériennes et ferroviaires au départ de la ville sont "temporairement " suspendues, a ajouté le centre de commandement. En dehors de Wuhan, dans la province du Hubei, des cas de contamination ont été signalés à Pékin, Shanghai, Macao, Hong Kong et en Thaïlande (4 cas), aux Etats-Unis (1 cas), en Corée du Sud (1), au Japon (1) et à Taïwan (1).

Lors d'une conférence de presse, le vice-ministre de la commission nationale de la Santé, Li Bin, a précisé que le virus avait été diagnostiqué auprès de 440 patients. Elles sont intervenues au moment où l'OMS a réuni son comité d'urgence pour décider si le nouveau virus constitue une "urgence de santé publique de portée internationale".

Les centaines de millions de voyages prévus à l'occasion du Nouvel an chinois amplifient les inquiétudes face au nouveau coronavirus.

Des détecteurs de température corporelle pourront également être installés dans les sites très fréquentés, a-t-il annoncé.

Le patient anonyme, qui est dans la trentaine et qui réside dans le comté de Snohomish, au nord de Seattle, est arrivé aux États-Unis par un vol indirect vers l'aéroport de Seattle-Tacoma le 15 janvier - avant que les aéroports ne commencent à filtrer les voyageurs en provenance de Wuhan, selon des responsables. Après que le leader chinois a lancé publiquement l'alerte générale lundi 20 janvier, les autorités chinoises ont révélé que le virus se transmettait d'humain à humain.

L'OMS n'a jusqu'ici utilisé le terme d'urgence internationale que pour de rares cas d'épidémies nécessitant une réaction mondiale vigoureuse, dont la grippe porcine H1N1 en 2009, le virus Zika en 2016 et la fièvre Ebola, qui a ravagé une partie de l'Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016 et la RDC depuis 2018.

Le virus repéré en décembre à Wuhan l'a été dans un marché de gros de fruits de mer et de poissons. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le SRAS.

Dernières nouvelles