Du rat ou du croco ? L'étrange marché chinois au coeur du virus

Chine- le coronavirus a fait neuf morts

L'OMS se réunit en urgence à Genève

"A notre niveau, le comité d'experts et les membres du Règlement sanitaire international, qui a ses représentants au niveau du ministère de la Santé, se sont réunis mardi et ont décidé de suivre quotidiennement l'évolution de ce virus, de mettre en place le plan de veille à partir d'aujourd'hui, tout en prenant en compte les décisions de l'OMS qui pourraient porter sur les restrictions aux voyageurs et autres mesures de prévention", a déclaré le D Djamel Fourar, directeur général de la prévention au ministère de la Santé. Le nouveau coronavirus a fait neuf morts au total et plus de 400 cas ont été recensés à travers le pays, ont annoncé les autorités sanitaires chinoises. Tedros Adhanom Ghebreyesus a salué les mesures "très, très fortes" prises par la Chine, estimant qu'elles allaient "diminuer" les risques de propagation hors de ses frontières.

Les autorités chinoises redoutent que le virus puisse se propager à la faveur des longs congés du Nouvel an chinois, qui commencent vendredi, et donnent lieu chaque année à des centaines de millions de voyages en car, en train ou en avion dans l'ensemble du pays. Celui-ci a annoncé des mesures pour contenir la nouvelle et mystérieuse maladie, notamment la désinfection et la ventilation des aéroports, des gares et des centres commerciaux.

Le Sras avait tué 774 personnes dans le monde dont 648 en Chine y compris Hong Kong. Des détecteurs de température corporelle pourront également être installés dans les sites très fréquentés, a-t-il annoncé.

Nombre de pays ayant des liaisons aériennes directes ou indirectes avec Wuhan, la ville à l'épicentre de la maladie, ont renforcé les contrôles des passagers à l'arrivée.

Des contrôles ont été mis en oeuvre dans cinq aéroports des États-Unis, ainsi qu'au Royaume-Uni et en Italie où arrivent des vols en provenance de Wuhan. La Thaïlande, le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis ont aussi signalé une poignée de cas de même nature au cours des derniers jours.

Depuis fin décembre donc, un nouveau coronavirus est apparu en Chine, sur un marché d'animaux vivants, dans la ville de Wuhan (700 km à l'Ouest de Shanghai).

L'OMS avait à l'époque du Sras, en 2002-2003, vivement critiqué Pékin pour avoir tardé à donner l'alerte et tenté de dissimuler l'ampleur de l'épidémie.

Dernières nouvelles