Que sait-on du nouveau coronavirus en Chine ?

La Chine redoute une mutation du virus pulmonaire qui a fait 9 morts

Chine : le nouveau virus pourrait muter et se propager plus facilement | LCI

On est proche de la mise en quarantaine en Chine, à Wuhan, ville d'où est partie l'épidémie qui a déjà fait 17 morts dans le pays, où le nombre de cas de malades ayant contracté le virus a dépassé les 500 éléments mercredi, essentiellement dans la ville de 11 millions d'habitants.

L'épidémie s'étend. Le nouveau coronavirus qui frappe la Chine a fait trois nouveaux décès. La fédération de football de Taïwan avait menacé de se retirer des qualifications si les matchs étaient maintenus à Wuhan, pour protéger la santé et la sécurité de ses joueuses.

La situation, qui évolue très vite, est suivie avec attention par les autorités sanitaires nationales et par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui se réunit ce jour afin de déterminer si la circulation de ce nouveau virus constitue ou non " une urgence de santé publique de portée internationale ".

Le virus de la famille du Sras, apparu le mois dernier à Wuhan, dans le centre de la Chine, a gagné plusieurs pays d'Asie et même les Etats-Unis, où un premier cas a été recensé. Le président chinois Xi Jinping a assuré par téléphone à son homologue français Emmanuel Macron que la Chine avait adopté "des mesures de prévention et de contrôle strictes", selon des propos rapportés par l'agence Chine nouvelle.

Les autorités sanitaires chinoises avertissent que le virus, qui se transmet par les voies respiratoires, pourrait "muter " et se propager plus facilement.

Il s'agit d'un homme d'une trentaine d'années, originaire de Wuhan et résidant près de Seattle, dans le nord-ouest des États-Unis. Sur 8.096 cas, ce virus avait fait 774 morts dans le monde, dont 349 en Chine continentale et 299 à Hong Kong, selon l'OMS. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras.

L'OMS avait à l'époque, en 2002-2003, vivement critiqué Pékin pour avoir tardé à donner l'alerte et tenté de dissimuler l'ampleur de l'épidémie.

Dernières nouvelles