Un dernier défilé féerique pour Jean Paul Gaultier

Jean Paul Gaultier à la mode bretonne

Un dernier défilé féerique pour Jean Paul Gaultier

Hier soir au Théâtre du Châtelet, où Jean Paul Gaultier présentait son dernier défilé couture, ses muses lui ont rendu un hommage appuyé, mais elles n'étaient pas les seules présentes. Le spectacle sera suivi d'une soirée dansante qui démarre à 23H30 pour toute la nuit, indiquait-t-il dans l'invitation.

Jean-Paul Gaultier ne fait jamais les choses à moitié.

De nombreuses stars ont assisté mercredi soir au dernier défilé haute couture de Jean Paul Gaultier. Tout en promettant pour la suite un " nouveau projet " dont il est l'" instigateur ". Ses défilés sont toujours joyeux et transgressifs, relevés d'humour et de jeux de mots pour décrire des tenues parfaitement coupées, inspirées par les punks, le burlesque ou les transgenres. "Il est merveilleux (.) c'est déjà de l'histoire mais il sera toujours quelqu'un qui nous inspirera", avait déclaré à l'AFP Julie de Libran, ex-créatrice de Sonia Rykiel qui a lancé sa propre marque de robes et dont le défilé s'est déroulé quelques heures avant celui de Gaultier.

Révolutionnaire, il a fait porter des jupes et maquillages aux hommes et porté une vision subversive de la beauté, qui a bousculé le monde élitiste de la mode. Dans les années 1980, il avait même passé cette petite annonce dans Libération: "Créateur non conforme cherche mannequins atypiques". Depuis ses premières collections, il a mélangé les genres, les sexes, les époques, la gouaille des rues populaires et la distinction des beaux quartiers: rappeuses chics, geishas délurées, cocottes corsetées et mâles en jupe et talons hauts.

Dernières nouvelles