Coronavirus : un quatrième cas avéré en France

Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon le 17 juillet 2019 à Paris

Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon le 17 juillet 2019 à Paris

"Si sur place, des personnes ont des symptômes, sont malades, elles seront accompagnées par l'équipe médicale que nous envoyons sur place ce soir et elles seront rapatriées par vols sanitaires spécifiques afin d'être hospitalisées en France", a ajouté la ministre. "En raison de la situation épidémique en Chine et avec la mise en place de mesures restrictives par les autorités chinoises et l'agence touristique russe à destination des touristes chinois et russes, Ural Airlines est contrainte d'annuler une série de vols jusqu'à la fin de l'hiver", a annoncé la compagnie à l'agence de presse publique TASS.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui va de nouveau se réunir en urgence jeudi a elle appelé le "monde entier à agir" face au nouveau coronavirus, qui a d'ores et déjà fait plus de malades que le Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère), un précédent coronavirus qui avait sévi en 2002-2003.

Les Emirats arabes unis ont détecté au moins une personne contaminée par le nouveau coronavirus chinois, au sein d'une famille venant de Wuhan, ce qui constitue vraisemblablement le premier cas avéré au Moyen-Orient, a annoncé ce mercredi 29 janvier le ministère de la Santé.

Ce premier vol, réservé à des "personnes qui ne présentent pas de symptômes", sera suivi d'un autre "demain ou après-demain" qui accueillera d'autres Français ainsi que des ressortissants d'autres pays européens.

Rapatriement des Japonais.206 ressortissants nippons évacués de la ville de Wuhan sont arrivés ce mercredi matin à Tokyo, se disant soulagés d'être rapatriés alors que l'épidémie continue d'enfler en Chine.

Départ prévu de Français séjournant en Chine.

"Plusieurs avions vont se succéder " pour ne pas mélanger des personnes possiblement porteuses du virus avec des personnes saines, avait-elle précisé. Cependant les tests confirmant ou infirmant une éventuelle contamination n'étaient pas encore réalisés.

Le patient, hospitalisé actuellement en réanimation " dans un état grave", représentait le quatrième cas recensé en France de cette pneumonie virale apparue en Chine en décembre, a précisé la ministre au cours d'un point presse. Ce nouveau cas n'est pas lié aux trois premiers, hospitalisés à Bordeaux pour l'un, et à Paris pour les deux autres, dans un état qui ne génère pas d'inquiétude.

Le nombre de personnes infectées par le virus en Chine atteint près de 6000.

Dernières nouvelles