Les Etats-Unis recommandent d'éviter la Chine, l'OMS déclare l'urgence internationale — Virus

Le coronavirus 2019-nCoV responsable de l’épidémie née en Chine. C’est aux protubérances qui entourent son enveloppe que ce type de virus doit son appartenance à la famille des virus à couronne

Coronavirus chinois : que sait-on de sa dangerosité ?

Le bilan de l'épidémie de pneumonie virale s'est alourdi à 170 morts, hier, en Chine, ont déclaré les autorités.

Plus d'un millier de cas supplémentaires ont été répertoriés mercredi dans la province du Hubei, foyer de l'épidémie, où les autorités ont fait part jeudi de 37 décès supplémentaires dus au virus, soit 162 au total dans la province.

Certaines compagnies aériennes, parmi lesquelles British Airways, Lufthansa, American Airlines et Air Canada, ont décidé de suspendre en intégralité ou en partie leurs liaisons avec la Chine continentale en raison de l'épidémie.

Un avion français en a décollé vendredi matin, peu après 07h00 heure local, avec 200 Français à bord. Un second vol de rapatriement est prévu plus tard cette semaine pour évacuer d'autres Français et des ressortissants d'autres pays européens.

Les 195 Américains arrivés mercredi en Californie devaient rester en quarantaine pendant 72 heures. Les rapatriés français seront, eux, isolés dans un centre de vacances pendant 14 jours, tandis que les Britanniques seront confinés sur une base militaire. "Il ne s'agit pas d'un vote de défiance à l'égard de la Chine", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

De nombreux pays ne sont pas prêts à faire face à l'épidémie, avait auparavant averti le Conseil de supervision de la préparation globale (GPMB), organe de contrôle international basé à Genève.

D'autant que, signal inquiétant, des transmissions interhumaines se multiplient hors de Chine, enregistrés en Allemagne, au Japon, aux États-Unis ou encore en France. Il est désormais précisé qu'une personne revenant de cette région la plus touchée par l'épidémie et présentant des signes d'infection pulmonaire doit être considérée comme un cas suspect "quelle que soit sa gravité", a expliqué jeudi à l'AFP Daniel Lévy-Bruhl, de Santé publique France.

En Italie, plus de 7.000 passagers, dont environ 6.000 touristes, restaient bloqués jeudi soir à Civitavecchia, près de Rome, sur un navire de croisière en provenance de Palma de Majorque.

Par ailleurs, à mesure que les cas de contamination se multipliaient dans le monde, touchant désormais une vingtaine de pays, les communautés chinoises à l'étranger ont fait part d'une recrudescence d'attitudes discriminatoires à leur encontre.

L'impact de l'épidémie sur l'économie mondiale dépendra notamment de sa durée, a averti le Fonds monétaire international. De nombreuses entreprises et usines chinoises resteront fermées jusqu'au 9 février au moins.

Dernières nouvelles