L'OMS décrète l'urgence internationale — Coronavirus

Coronavirus: L’OMS sur le point de lancer une alerte sanitaire mondiale

L'OMS décrète l'urgence internationale — Coronavirus

En Chine, le bilan fait désormais état de 170 morts et de plus de 7 700 personnes contaminées. De son côté, l'OMS, qui a appelé le "monde entier à agir" face au nouveau coronavirus, doit se réunir, ce jeudi, pour déterminer si l'épidémie "constitue une urgence de santé publique de portée internationale".

Un chiffre qui dépasse désormais le nombre - 5.327 - des malades du Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), un coronavirus qui avait fait en 2002-2003 un total de 774 morts, dont 349 sur le territoire chinois. "Il ne s'agit pas d'un vote de défiance à l'égard de la Chine", a d'ailleurs assuré Tedros Adhanom Ghebreyesus. Signal inquiétant: des transmissions interhumaines ont été enregistrée dans trois pays en dehors de Chine: en Allemagne, au Japon et au Vietnam. Ce vol, réservé à des "personnes qui ne présentent pas de symptôme", sera suivi d'un autre "demain ou après-demain" qui accueillera d'autres Français et des ressortissants d'autres pays européens.

Wuhan, où le coronavirus est apparu en décembre, et la quasi-totalité de la province du Hubei dont elle est la capitale sont coupées du monde depuis le 23 janvier par les autorités dans l'espoir d'endiguer l'épidémie, un cordon sanitaire qui concerne 56 millions d'habitants et quelques milliers d'étrangers.

Un premier avion français a décollé dans la nuit de mercredi à ce jeudi pour Wuhan.

Certaines compagnies aériennes, parmi lesquelles British Airways, Lufthansa, American Airlines et Air Canada, ont décidé de suspendre en intégralité ou en partie leurs liaisons avec la Chine continentale en raison de l'épidémie. Ils s'ajoutent aux huit cas déjà recensés dans l'archipel.

De même, le géant automobile japonais Toyota a annoncé mercredi qu'il prolongeait d'une semaine la suspension de la production dans ses trois usines en Chine, jusqu'au 9 février. Un second est prévu "plus tard dans la semaine", selon la Commission européenne. Les deux appareils pourraient rapatrier au total au moins 250 Français et plus de 100 ressortissants d'autres pays européens.

Et Berlin a annoncé l'évacuation de quelque 90 Allemands présents à Wuhan "dans les prochains jours".

L'Australie, qui réfléchit également à une évacuation, envisage de placer ses ressortissants en quarantaine sur l'Île Christmas, dans l'océan Indien.

Dans le reste de la Chine, où les congés du Nouvel an lunaire ont été prolongés jusqu'au 2 février, la plupart des habitants, effrayés, désertent centres commerciaux, cinémas et restaurants.

Alors que la recherche d'un vaccin - entamée notamment par plusieurs laboratoires et firmes aux Etats-Unis - devrait prendre des mois, des scientifiques de l'Institut Doherty en Australie ont annoncé être parvenus à répliquer en laboratoire le coronavirus, une étape considérée cruciale.

Dernières nouvelles