Sixième cas en France, les rapatriés seront confinés près de Marseille — Coronavirus

Ayant décollé peu après minuit, heure française, depuis Wuhan, l'avion militaire A340 avec 200 Français à son bord a atterri à la mi-journée ce vendredi à la base militaire d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône, indiquent les médias.

A Carry-le-Rouet, une réunion d'informations doit avoir lieu vendredi après-midi pour tous les habitants qui souhaiteraient des précisions.

La métropole est en quarantaine depuis plus d'une semaine. Après les Américains et les Japonais c'est au tour des Français de partir de Wuhan, coupée du monde depuis une semaine. Les autorités se sont donc mobilisées pour permettre à ceux qui le souhaitaient d'être rapatriés en France.

Un passager se trouvant dans l'avion en provenance de Wuhan (Chine) "présente des symptômes" du coronavirus et a été transféré dès l'atterrissage de l'appareil à l'hôpital de la Timone à Marseille, a annoncé vendredi 31 janvier la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Seule mesure sanitaire pendant le vol d'environ 12 heures: les passagers - parmi lesquels trois journalistes de l'AFP - se sont vus distribuer des masques chirurgicaux, à changer régulièrement. Ces passagers ont fait l'objet "de tests dès leur arrivée", comme l'avait annoncé Pierre Dartout, préfet de la région Paca, lors d'une conférence de presse jeudi.

Un second vol de rapatriement est prévu "plus tard dans la semaine", selon la Commission européenne, pour évacuer d'autres Français ainsi que des ressortissants d'autres pays européens. Embarqueront dans ce vol les personnes ne présentant pas de symptômes suspects.

À Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône, l'arrivée dans un centre de vacances de 200 Français rapatriés de Wuhan inquiète certains habitants.

. "Nous avons mobilisé la réserve sanitaire, des volontaires, médecins, infirmiers, infectiologues, psychologues, qui vont venir, au nombre de 22 personnes. Ils vont assurer une présence 24h/24 auprès des résidents", a précisé Philippe De Mester, directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS).

Leur quotidien sera marqué par un protocole strict: "Ils seront par famille, dans des chambres distinctes". "Ils pourront sortir dehors, dans l'enceinte du centre", a-t-il ajouté, en précisant qu'alors, " ils prendront les équipements nécessaires pour se protéger et protéger les autres, par exemple des masques ".

Les deux hommes âgés d'une vingtaine d'années avaient été placés à l'isolement à l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée infection, à Marseille. A Carry-le-Rouet, le Club Vacanciel, entouré d'une grande pinède, est situé dans une calanque accessible uniquement par une étroite impasse de la petite station balnéaire de 5.800 habitants, à une trentaine de kilomètres de Marseille.

Le site n'a pas été choisi au hasard. Le centre de vacances de Carry-le-Rouet est facilement "sécurisable", selon le maire. Il ne dispose que d'un accès en voiture et de deux accès pour les piétons.

Dernières nouvelles