Coronavirus : Plusieurs compagnies aériennes mettent la destination Chine sur liste rouge

Air France suspend ses vols vers la Chine

Suspension des vols d’Air France pour la Chine continentale jusqu'au 9 février

La direction de la compagnie aurait même indiqué avoir supprimé les vols à la demande de ses salariés. Air France suspend tous ses vols réguliers à partir de ce jeudi à destination et en provenance de la Chine continentale jusqu'au 9 février. Chaque membre d'équipage d'American Airlines embarqué sur un vol pour la Chine doit passer environ 32 heures au sol pour répondre aux règlementations fédérales sur le temps de repos", détaille l'APA dans un communiqué de presse, relevant les messages d'alerte envoyés par les autorités de santé américaines, qui conseillent d'éviter tout " voyage non essentiel " aux Etats-Unis". Air France indique que sa priorité est " la sécurité de ses clients et de ses personnels, en France et à travers le monde ". Elle avait déjà suspendu ses vols à destination de Wuhan, épicentre de l'épidémie, depuis le 22 janvier. La compagnie aérienne annulera également les frais pour les passagers qui modifient leurs billets.

Entre suspendre les vols ou les réduire, British Airways a été la première à trancher. Plusieurs compagnies aériennes ont suspendu leurs vols vers les villes chinoises. Et ce, jusqu'au 9 février minimum.

Les passagers voyageant en classe économique et en classe économique premium sur des vols de moyen/long-courrieren Chine continentale (tels que Shanghai Pudong, Pékin, Ningbo, Hangzhou, Wenzhou, Chengdu, Qingdao, etc.) reçoivent une boite comprenant une collation àchaude.

La compagnie aérienne Korean Air a détaillé les mesures prises depuis le début de l'épidémie du nouveau coronavirus en Chine, allant de la suspension de routes à la désinfection des cabines.

Les compagnies de fret sont également attentives à l'évolution de la situation.

Alors que ce cordon sanitaire draconien, imposé le 23 février, interdit à quelque 56 millions d'habitants de quitter la région, la Russie a annoncé jeudi son intention de fermer ses quelque 4.250 km de frontière avec la Chine alors que le Kazakhstan a ordonné la fermeture des liaisons en bus, avion et train avec son voisin chinois.

Dernières nouvelles