Coronavirus (1) Un quatrième cas en France, le patient en réanimation

Un cinquième cas de contamination par le nouveau coronavirus a été détecté mercredi en France tandis qu'un premier avion devait s'envoler dans la soirée vers Wuhan pour rapatrier 200 Français

Coronavirus (1) Un quatrième cas en France, le patient en réanimation

Je voudrais signaler que cette alerte a été donnée par la confirmation d'un cas par un pays asiatique. Ce nouveau cas n'est pas lié aux trois premiers, hospitalisés à Bordeaux pour l'un, et à Paris pour les deux autres, dans un état qui ne génère pas d'inquiétude.Trois cas supplémentaires d'infection ont été détectés en Bavière, là même où a été identifié un premier cas mardi matin, a annoncé le ministère bavarois de la Santé. "Cet appareil, " un A340 Esterel militaire " comprenant à son bord " une équipe médicale d'une vingtaine de personnes", aura la tâche de ramener " environ 200 " ressortissants français souhaitant être rapatriés. L'homme a été hospitalisé en réanimation à Paris. "C'est une situation clinique préoccupante qui nécessite des soins continus", a détaillé le directeur général de la Santé, sans préciser dans quel hôpital parisien le patient était pris en charge.

Les 3 premiers cas confirmés du coronavirus en France avaient été annoncés vendredi soir par la ministre de la santé. Il s'agit là du " premier cas annoncé " de contamination sur le sol français.

Les deux patients qui ont été hospitalisés et placés en isolement en France s'étaient récemment rendus en Chine.

Pékin a, elle, promis la " transparence " face à cette épidémie de pneumonie virale qui y a déjà fait plus de 100 morts. Le dernier bilan fait état de 4 515 cas en Chine.

Lorsqu'ils atterriront en France, ils seront mis à l'isolement dans un centre de vacances de Carry-Le-Rouet, ville proche de Marseille.

Un deuxième vol devrait partir demain ou après-demain pour rapatrier les Français et Européens de Wuhan, a-t-elle expliqué, faisant savoir qu'elle réunira jeudi un groupe d'experts pour anticiper l'évolution du virus dans l'Hexagone.

Dernières nouvelles