Le Royaume-Uni a officiellement quitté l'Union européenne — Brexit

La Commission propose d’adopter un partenariat très ambitieux avec le Royaume-Uni

Le Royaume Uni quitte officiellement l'UE

D'ici là, cette période transitoire maintient le statu quo. Un plus tôt dans la journée d'hier, la chancelière allemande Angela Merkel avait indiqué que l'Union Européenne défendrait " l'intégrité " du marché unique.

Brandissant des drapeaux bleus écossais estampillés d'étoiles de l'Union européenne, des militants pro-UE se sont rassemblés samedi à Edimbourg, avec le rêve de retrouver un jour le giron européen dans une Écosse indépendante.

L'UE perd pour la première fois un Etat membre, qui plus est la deuxième économie du bloc. Il a promis "le début d'une nouvelle ère de coopération amicale" avec l'Union européenne.

Le Sunday Telegraph, journal eurosceptique, avance que Boris Johnson s'est montré "furieux en privé" devant des tentatives présumées de la part de l'UE d'"empêcher un accord de libre-échange global".

"Il ne fait aucun doute que le départ du Royaume-Uni aujourd'hui à minuit (hier, ndlr) de l'Union européenne est une rupture pour l'Europe", a jugé Steffen Seibert lors d'une conférence de presse régulière. Michel Barnier, le négociateur en chef de l'Union européenne, présente ce lundi les grands axes de discussion, qui devront être ensuite validés par les États membres.

Londres était aux couleurs du Brexit, ce vendredi soir.

Selon le Sunday Express, 16 députés conservateurs ont écrit au Premier ministre pour plaider en faveur d'un accord commercial englobant tous les pays du Commonwealth, dont l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande font partie. Dans un discours enregistré à la télévision, le Premier ministre Boris Johnson s'est exprimé. "Mon travail c'est de rassembler ce pays".

"La chose la plus importante à dire ce soir, c'est que ce n'est pas la fin, mais le début, le moment où l'aube pointe et le rideau se lève sur un nouvel acte", a-t-il ajouté, lyrique. Boris Johnson a par ailleurs déclaré qu'il ne s'agissait pas d'une fin, mais d'"un commencement", rapporte Le Figaro.

Dernières nouvelles