Un "signal d’alarme historique" pour Macron — Brexit

Macron le Brexit est un signal d'alarme historique

Brexit : Macron parle d'un « signal d'alarme historique » pour l'UE

Pour réussir à nous nourrir, pour faire face aux grandes transformations, nous avons besoin de plus d'Europe. pic.twitter.com/0v5SnvN5Je- Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) January 31, 2020 Le ton adopté par le président de la République était grave, presque sombre.

A quelques heures du départ du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévu à minuit, Emmanuel Macron s'est adressé aux Français.

Emmanuel Macron a estimé que le Brexit devait "retentir dans chacun de nos pays, être entendu par l'Europe toute entière et nous faire réfléchir". "Plus que jamais nous avons besoin d'Europe", a poursuivi Emmanuel Macron. Le chef d'Etat, européiste convaincu, a insisté sur la nécessité de "rebâtir un projet européen plus clair où le désir de quitter l'Europe ne sera plus la réponse aux difficultés", solution qu'il considère comme "une mauvaise réponse".

"Évoquant la campagne sur le Brexit de 2016, selon lui " faite de mensonges, d'exagération, de simplifications, de chèques qu'on a promis et qui n'arriveront jamais ", elle montre " qu'il faut à chaque instant nous souvenir de ce à quoi le mensonge peut conduire dans nos démocraties. "Demain de manière très pratique, rien ne changera dans nos relations avec le Royaume-Uni", a-t-il expliqué.

Par ce court message vidéo diffusé dans les médias et sur les réseaux sociaux, le chef de l'État a voulu "acter cet événement triste et historique" et "assurer les Français que dans la négociation qui s'ouvre (entre l'UE et le Royaume-Uni), il défendra les intérêts de la France et de l'Union", précise la présidence française. Il a d'ailleurs reçu le négociateur européen Michel Barnier vendredi en fin de journée. "Mais je le veux aussi exigeant car je veux vous protéger, vous défendre, protéger l'unité de notre Europe qui est indispensable ".

" Mais ce ne sera pas la même chose que la relation que nous connaissons depuis quelques décennies".

Emmanuel Macron se rendra à Londres en juin, annonce le président dans une " lettre " adressée au peuple britannique, parue dans le Times ce samedi, jour d'entrée en vigueur du Brexit. "Il n'aura plus les mêmes devoirs, il n'aura donc plus les mêmes droits", a-t-il averti.

Dernières nouvelles