362 morts dont un hors de Chine (Nouveau bilan) — Coronavirus

Le coronavirus a fait plus de morts que le Sras en Chine les Bourses en chute libre

Les places boursières affolées par les perspectives économiques chinoises en berne ont rouvert en forte baisse après le Nouvel An

En Chine, où de nouvelles mesures de confinement sont prises, le bilan monte à 425 morts. L'administration hospitalière a annoncé qu'un homme de 39 ans, traité pour ce virus, était décédé mardi matin après avoir vu son état de santé se " détériorer ".

Macao a annoncé mardi la fermeture de l'ensemble de ses célèbres casinos, véritables poumons économiques du territoire, pour une période de deux semaines afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

La Chine continue à prendre des mesures très strictes afin de tenter d'endiguer la propagation du virus.

Au premier rang de ces agglomérations figure Hangzhou (132 cas), située à environ 150 kilomètres de Shanghai (219 cas, 1 mort) et siège du géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

La municipalité de Taizhou et trois districts de Hangzho n'autorisent plus qu'une personne par foyer à sortir une fois tous les deux jours pour faire leurs courses. Quelque 9 millions de personnes au total sont concernées.

Le bilan de l'épidémie s'alourdit encore en Chine, avec 425 morts et plus de 20 400 personnes touchées.

Mardi, les autorités japonaises ont bloqué plus de 3.700 personnes voyageant sur un bateau de croisière, en raison d'un cas avéré de pneumonie virale à son bord.

Dans le contexte de la paralysie de la Chine par la peur du virus, Pékin a reconnu lundi des " insuffisances " dans sa réaction et a aussi admis compter sur le reste du monde pour répondre à la crise. Le Comité permanent du Bureau politique du Parti communiste a demandé une amélioration du dispositif de réaction aux situations d'urgence à la suite d'"insuffisances et de difficultés apparues dans la réponse apportée à l'épidémie", a écrit l'agence officielle de presse Chine nouvelle.

Le vice-président de la Croix-Rouge du Hubei a d'ailleurs été limogé pour sa mauvaise gestion des dons d'argent et de fournitures médicales, a annoncé mardi la Commission provinciale de discipline.

" Ce dont la Chine a besoin d'urgence, ce sont des masques, des combinaisons et des lunettes de protection", avait précédemment déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying. C'est le deuxième cas de décès hors de Chine continentale, après les Philippines.

De nombreux grands experts des maladies infectieuses affirment que l'épidémie est susceptible de devenir une pandémie, définie comme une épidémie en cours sur deux continents ou plus, et que des restrictions anti-contagion strictes sont peut-être arrivées trop tard.

Dernières nouvelles