Coronavirus: Le bilan s’alourdit à 425 morts

Chute des bourses chinoises

Chute des bourses chinoises

Après ces 10 jours où il a été noté le début de crise, Hong Kong enregistre son premier mort dans la mégapole hors de la Chine continentale.

Il s'agissait d'un habitant de Hong Kong qui s'était rendu en janvier dans la ville chinoise de Wuhan avant de retourner dans le territoire semi-autonome le 23 janvier à bord d'un train express.

Dans la seule Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), 490 personnes sont mortes, la plupart à Wuhan et dans la province du Hubei (centre), dont elle est le chef-lieu, selon le dernier bilan des autorités locales.

Toutefois, une communication intense des autorités sanitaires et du monde médical se poursuit pour découvrir son origine, son mode de transmission et les précautions à prendre pour arrêter cette épidémie.

La municipalité de Taizhou et trois districts de Hangzho n'autorisent plus qu'une personne par foyer à sortir une fois tous les deux jours pour faire leurs courses.

Des mesures draconiennes saluées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS): "Il existe une fenêtre de tir grâce aux mesures fortes prises par la Chine (.)".

A Hangzhou (plus de 200 cas rapportés), une métropole économique et touristique à environ 150 kilomètres de Shanghai, des barrières de couleur verte bloquaient mercredi les avenues menant au siège du géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

Sur le plan sanitaire, 64 nouveaux décès ont été recensés en Chine continentale sur la seule journée de lundi, principalement dans la région confinée de Hubei, d'où l'épidémie serait semble-t-il partie d'un marché d'animaux sauvages dans la capitale régionale Wuhan. Quelque 9 millions de personnes au total sont concernées.

De leur côté, les autorités japonaises ont bloqué plus de 3.700 personnes voyageant sur un bateau de croisière, où au moins dix personnes ont été contaminées par le virus.

Un premier malade a aussi été signalé à Bruxelles parmi les passagers de l'avion ayant rapatrié dimanche de Wuhan quelque 250 personnes majoritairement européennes.

Le Comité permanent du Bureau politique du Parti communiste a demandé une amélioration du dispositif de réaction aux situations d'urgence à la suite d'"insuffisances et de difficultés apparues dans la réponse apportée à l'épidémie", a écrit l'agence officielle de presse Chine nouvelle.

"Ce dont la Chine a besoin d'urgence, ce sont des masques, des combinaisons et des lunettes de protection", avait précédemment déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying.

Face à un système hospitalier débordé, cette métropole a accueilli lundi les premiers malades dans un nouvel hôpital construit en dix jours, a indiqué le Quotidien du Peuple.

Macao a annoncé mardi la fermeture de l'ensemble de ses célèbres casinos, véritables poumons économiques du territoire, pour une période de deux semaines afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Plus généralement, l'économie chinoise pourrait être durablement plombée. De nombreuses entreprises ont été contraintes de fermer, l'activité touristique est ralentie et la production de nombreuses firmes internationales a été affectée.

Dernières nouvelles