H5N1 : La Chine confrontée à une nouvelle épidémie

L’épidémie est apparue dans un élevage du sud-est de la Chine

L’épidémie est apparue dans un élevage du sud-est de la Chine. LP Hélène Ressayres

Les experts estiment qu'il s'agit ici d'une souche hautement pathogène qui pourtant, n'affecterait pas facilement les humains.

Les autorités chinoises ont fait état ce matin d'une nouvelle épidémie, cette fois de grippe aviaire (H5N1), dans la province d'Hunan qui borde la province d'Hubei où a pris cours l'épidémie du nouveau coronavirus. Celle-ci intervient alors que le pays est actuellement aux prises avec le coronavirus de Wuhan.

Cette autre épidémie survient alors que les autorités chinoises tentent aussi de juguler une épidémie du coronavirus novel, dont l'épicentre se trouve dans la ville de Wuhan dans la province voisine. "L'exploitation compte 7.850 poulets dont 4.500 sont morts par contagion", précise cette même source.

" Les autorités locales ont abattu 17.828 poulets après que l'épidémie se soit déclarée", poursuit la communication, aussi relayée par le Straits Times, citant l'agence Reuters. La conjonctivite, les symptômes gastro-intestinaux, l'encéphalite et l'encéphalopathie ont également été signalés à des degrés divers selon le sous-type " peut-on lire dans une publication de l'OMS de 2018. Particulièrement mortel pour les volailles, le virus H5N1 est néanmoins transmissible à l'Homme. Mais ce virus sévit essentiellement chez les oiseaux, surtout les volailles d'élevage. Heureusement, la transmission interhumaine efficace n'existe pas concernant ce virus.

Dernières nouvelles