Claire Bretécher disparue, Cellulite et Agrippine orphelines

Claire Bretecher tenant l'une de ses œuvres

Claire Bretécher avec un de ses dessins en janvier 1997

Claire Bretécher a marqué des générations de femmes et leur a prouvé qu'elles pouvaient être elles-mêmes, et que ce serait possible, aussi, pour elles. L'illustratrice, autrice de dessins humoristiques et de bande dessinée est décédée, annoncent mardi 11 février les éditions Dargaud et le journal L'Obs, qui a publié ses personnages les plus célèbres, "Les Frustrés" et "Agrippine". "C'est plus facile de dessiner des femmes, et je ne sais pas faire manœuvrer des hommes", répond-elle alors, quand on lui demande si elle est féministe. Elle a aussi cofondé le magazine mythique L'Echo des Savanes. C'est dans Le Nouvel Observateur que Claire Bretécher trouve un large public, au-delà des lecteurs de bandes dessinées, avec la série de gags intitulée "Les Frustrés", que l'autrice publie ensuite dans des albums auto-édités.

En 1982 l'autrice a remporté un prix spécial pour l'ensemble de son travail, au festival d'Angoulême. Parmi les pionniers de ce genre littéraire, elle va imposer un style, un ton, un regard décalé d'une originalité totale. Claire Bretécher, c'est un sacré coup de crayon, c'est aussi un sacré regard sur notre monde.

" C'est avec une profonde tristesse que les éditions Dargaud annoncent le décès de Claire Bretécher, le 10 février 2020, à l'âge de 79 ans", a annoncé l'éditeur dans un communiqué. Puis en 1988, elle donnera le jour à Agrippine, ado de 16 ans pas très à l'aise dans sa peau et à la langue si inventive ("ça nuit grave", "mythonner", dont Claire Bretécher revendiquait la maternité, seront repris dans le langage courant). "[.] Son humour et sa liberté d'esprit étaient immenses, ils manqueront à tous ses lecteurs, ils nous manquent déjà". La dessinatrice a créé le personnage d'Agrippine: l'adolescente aussi insupportable qu'attachante a fait sa renommée.

Dernières nouvelles