Un soldat tue au moins 17 personnes en Thaïlande

Thaïlande: un militaire tue 26 personnes avant d'être abattu pire tuerie de l'histoire du pays

Un soldat tue au moins 17 personnes en Thaïlande

Un soldat thaïlandais a tué au moins 20 personnes à Korat, une ville du nord-est de la Thaïlande, samedi 8 février.

L'assaillant, un jeune adjudant-chef de l'armée, Jakraphanth Thomma, qui s'était retranché toute la nuit dans le centre commercial après avoir dévalisé un arsenal, a été "abattu" dimanche matin, a déclaré à l'Agence France-Presse (AFP) le chef de la division criminelle de la police, Jirabhob Bhuridej. " Le tireur a utilisé une mitraillette pour tirer sur d'innocentes personnes, dont beaucoup ont été blessées ou tuées ", a indiqué un porte-parole de la police.

Après une nuit entière émaillée d'échanges de tirs nourris, et d'images de foule s'échappant du centre commercial, théâtre d'un carnage, les tireurs d'élite ont abattu l'assaillant dimanche au petit matin, mettant fin à un périple sanglant de 17 heures qui a tenu le pays en haleine.

Un soldat thaïlandais a tué au moins 10 personnes samedi dans une fusillade à Nakhon Ratchasima, dans le nord-est de la Thaïlande, et il est toujours en liberté, a indiqué la police.

Le soldat a posté des vidéos et photos de lui et plusieurs messages sur sa page Facebook, avant que son profil soit supprimé par le réseau social.

Dans une vidéo, qui a été supprimée depuis, Jakrapanth Thomma, portant un casque de l'armée, filmait depuis sa jeep en mimant la forme d'une gâchette avec sa main et disant: "Je suis fatigué [.] Je ne peux plus appuyer mon doigt". Les raisons de son massacre sont encore inconnues.

Des centaines de personnes ont été évacuées du centre commercial en petits lots par les policiers tandis que ces derniers cherchaient le tireur.

La tuerie a commencé sur une base militaire. Le commandant Thanya Kriatisarn a déclaré que la police et les soldats poursuivaient l'attaquant, identifié comme étant le Cpl Jakrapanth Thomma du camp de Surathampithak.

Il s'est ensuite emparé de plusieurs armes et des munitions avant de se lancer dans une virée meurtrière au volant d'un véhicule militaire Humvee. "Personne n'échappera à la mort", a-t-il écrit en premier". Le royaume est l'un des pays du monde avec le plus grand nombre d'armes en circulation. Dans ce cas, un homme armé masqué portant une arme de poing avec un silencieux a tué trois personnes, dont un garçon de 2 ans, et en a blessé quatre autres alors qu'il volait une bijouterie.

Dernières nouvelles