La barre des 1.000 morts est franchie — Coronavirus

Coronavirus: Le bilan s'élève à plus de 1000 morts en Chine

Coronavirus : record d’infection, Xi Jinping aux commandes

Dans un long reportage diffusé au journal télévisé du soir, il a évoqué la situation à Wuhan, placée de facto en quarantaine depuis le 23 janvier, ainsi qu'une grande partie de sa province, le Hubei, où se comptent le plus grand nombre de victimes. On l'a vu ensuite discuter à distance respectable avec des habitants du quartier - masqués eux aussi.

Le gouvernement de la province a limogé le secrétaire général de la commission de santé du Parti communiste du Hubei et le directeur de la commission régionale, a rapporté ce mardi la chaîne de télévision officielle CCTV. Réprimandé par la police qui l'accusait de propager des "rumeurs", il avait lui-même été contaminé.

Laurent Bili, ambassadeur de France en Chine, a exprimé par vidéo sa solidarité au peuple chinois, qui fait actuellement face à l'épidémie de nouveau coronavirus.

En dehors de la Chine continentale, le virus a tué deux personnes, une aux Philippines et une autre à Hong Kong, et plus de 400 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires.

Pour la seule province du Hubei, dans le centre de la Chine, le nombre de décès liés au coronavirus a augmenté de 103 lundi, faisant grimper le bilan total à 974 morts. Ce classement autorise Londres à prendre des mesures pour lutter contre la contagion.

Trente-neuf nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été détectés à bord du paquebot Diamond Princess mis en quarantaine près de Yokohama, a annoncé mercredi le ministre japonais de la Santé. Selon le pneumologue chinois Zhong Nanshan, conseiller des autorités, l'épidémie pourrait atteindre un pic au cours du mois de février puis se stabiliser.

"Si nous investissons maintenant (.) nous avons une chance réaliste de stopper cette épidémie", a déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse à l'occasion d'une rencontre à Genève de quelque 400 scientifiques consacrée à la maladie.

Les États-Unis ont annoncé lundi avoir envoyé du matériel médical au Laos dans le cadre d'un programme de 100 millions de dollars destiné à enrayer la propagation du nouveau coronavirus.

L'Agence internationale pour le développement (USAID) a indiqué avoir notamment envoyé 440 lunettes de protection et 1500 blouses chirurgicales au Laos, pays frontalier de la Chine.

De nombreux pays ont évacué leurs citoyens de la ville de Wuhan - l'épicentre du virus - et d'autres régions touchées de la Chine, les plaçant dans des soins médicaux isolés.

Le pays demeure largement paralysé, malgré une reprise timide du travail depuis le début de la semaine.

A Pékin comme à Shanghai, la circulation automobile connaissait un léger regain d'activité, même si les deux mégapoles restaient très loin de leurs embouteillages habituels. Les systèmes d'aération par soufflerie doivent rester éteints. Ils insistent, à présent, sur le rôle que chaque pays doit jouer pour endiguer cette épidémie.

Dernières nouvelles