DIRECT - Suivez les Victoires de la Musique

Victoires de la musique Clara Luciani sacrée artiste féminine

Clara Luciani a été sacrée artiste féminine lors des Victoires de la musique. AFP

"Premier loupé pour Angèle et le prix de la " création audiovisuelle ", remis à PNL pour le clip " Au DD " tourné au dessus de la Tour Eiffel.

Mais c'est une catégorie anecdotique.

Pour le reste, pas de changements, cela donne un palmarès resserré autour des catégories phares: artistes masculin et féminine, album, concert, révélation scène, album révélation, clip et chanson. "Quelques mois après la sortie de l'album, je me suis dit que le morceau +Balance ton quoi+ devenait malgré moi politique alors que j'avais écrit un état des lieux, un truc que je vivais en tant que jeune fille, dans la rue, au travail, n'importe où", analysait-elle pour l'AFP en novembre. Parmi les nommés: Angèle, le vendéen Philippe Katerine ou Alain Souchon. La victoire de l'artiste féminine de l'annéea été décernée à Clara Luciani.

Dans les catégories " artiste de l'année", Angèle fait figure de favorite chez les femmes, mais pourrait se faire passer devant par Clara Luciani, moins populaire mais plus mûre. Pour "album révélation", Pomme ("Les failles") semble mieux placée que Malik Djoudi ("Tempéraments").

"Enfin dernier changement: "le grand public, qui votait pour élire la " Chanson originale " de l'année, pourra cette année le faire également pour les catégories " Concert " et " Création audiovisuelle ". Toutes les catégories liées à des genres musicaux (rock, musiques urbaines, rap, musiques du monde, musiques électroniques) disparaissent - la Victoire de l'album rap aura donc eu une carrière éclair d'une seule année.

Mais cette réforme fait grincer des dents. "C'est dommage, c'est un monde qui se referme au lieu de s'ouvrir, c'est un peu désolant", regrette auprès de l'AFP Martin Meissonnier, DJ, producteur historique des musiques du monde. La 35 édition des Victoires de la musique ne manque pas de femmes, avec des nominations à parité (même si aucune d'entre elles ne concourt pour l'album de l'année). "Quand on regarde la liste des nominés, on cherche en vain une diversité de couleurs ", a protesté dans Le Monde, Manu Dibango.

L'idée était d'avoir une meilleure "lisibilité", résume Romain Vivien, président des Victoires de la musique.

"Il faut peut-être élargir encore le nombre de votants" pour que le panel des artistes nommés soit "plus représentatif de la diversité et de la parité de notre société", a indiqué Franck Riester, ministre de la Culture, vendredi soir sur France Info.

Dernières nouvelles