Quelles sont les raisons de la baisse de consommation des Français — Electricité

La production éolienne a augmenté de 21,2 %. DDM

La production éolienne a augmenté de 21,2 %. DDM

Cette stabilisation de la consommation électrique serait, d'après le distributeur, une tendance de long terme qui s'observe depuis 2010: si ce phénomène traduit une meilleure maîtrise de la consommation à proprement parler, elle coïncide aussi avec un ralentissement de la croissance, non seulement économique, mais aussi démographique.

Si les énergies renouvelables ont satisfait en 2019 23% de la consommation électrique en France, la consommation brute (474 TWh), elle, a baissé de 1% en 2019.

PARIS, 12 février (Reuters) - La consommation d'électricité en France a touché l'an dernier un plus bas de dix ans sous l'effet des mesures visant à accroître l'efficacité énergétique et de la transition croissante de l'économie vers le secteur des services, a annoncé mercredi RTE. La production nucléaire d'EDF a été en recul de 3,5% à cause d'une disponibilité du parc réduite. La production à partir de charbon a connu une baisse très importante de 71,9%. Ce qui explique, par extension, la plus grande mobilisation des centrales au gaz, davantage compétitives que celles au charbon, dont la production a donc plongé.

La production d'électricité par des installations solaires ou éoliennes en Belgique a augmenté de près de 20% en 2019, jusqu'à 11,5 TWh (9,7 TWh en 2018), essentiellement grâce à l'éolien, selon des chiffres publiés jeudi par la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg).

L'année 2019 est d'ailleurs l'une des années les plus chaudes enregistrées (+0,5°C par rapport à la température moyenne de référence). Les importations effectuées par la France sont bien plus faibles, totalisant seulement 28,3 TWh (+8,4%), et avec comme principaux pays d'importation l'Allemagne et la Belgique, avec 14,7 TWh envoyés dans l'Hexagone.

Dernières nouvelles