1.500 morts, premier décès en Europe — Coronavirus

Coronavirus : Déjà 1380 morts en Chine, dont 6 personnels soignants

Covid-19: le bilan mondial approche les 1700 morts, premier décès en Europe

Les autorités égyptiennes ont confirmé ce vendredi 14 février un cas de coronavirus Covid-19 en Égypte, le premier sur le continent africain, précisant qu'il s'agit d'un ressortissant étranger qui a été hospitalisé et placé à l'isolement.

La Chine a par ailleurs fait état dimanche de plus de 68000 cas de contamination sur son territoire, principalement dans la province du Hubei.

Le nombre total de cas d'infection qui s'élève à 63.851, en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), a lui aussi été révisé en raison de "doublons". La commission de la santé du Hubei avait fait état, dans son bulletin quotidien de jeudi, de 242 nouveaux décès et 14.800 nouveaux cas, mais ces fortes hausses étaient dues à une modification du mode de détection.

Le Quotidien du Peuple, organe officiel du Parti communiste dans la capitale chinoise, a rapporté que toutes les personnes revenant à Pékin à partir de ce vendredi devaient se placer elles-mêmes en quarantaine pour une durée de 14 jours afin d'éviter une propagation du coronavirus Covid-19. L'activité dans la ville reste largement paralysée et de nombreuses entreprises imposent le télétravail à leurs employés.

Quelque 283 millions de trajets ont ainsi été accomplis dans le pays entre le 25 janvier et le 14 février, selon le vice-ministre des Transports Liu Xiaoming. Pour l'instant, 99,9% des décès enregistrés dans le monde l'ont été en Chine continentale.

Quelque 3.700 passagers et membres d'équipage restent confinés dans leurs cabines.

Un porte-parole du département d'Etat américain a annoncé que les ressortissants des Etats-Unis se trouvant à bord seraient évacués et subiraient une quarantaine de deux semaines à leur retour sur le sol américain. La lutte contre le virus constitue "un grand test pour le système et les capacités de gouvernance du pays", a reconnu vendredi le président chinois Xi Jinping.

Côté américain, après avoir initialement félicité Pékin pour son "travail très professionnel", la Maison-Blanche a pris ses distances, jeudi 13 février.

Les autorités sanitaires du Hubei ont annoncé, le 13 février à la surprise générale, un élargissement de leur définition des personnes atteintes de la pneumonie virale Covid-19. Dorénavant, les patients "diagnostiqués cliniquement", notamment avec une simple radio pulmonaire, sont aussi comptabilisés.

Cette nouvelle méthode a automatiquement gonflé le nombre de morts et de personnes officiellement infectées, avec l'annonce d'une envolée de plus de 15 000 nouveaux cas de contamination jeudi et d'environ 5 000 vendredi.

Zhong Nanshan, un expert médical chinois vétéran de la lutte contre le Sras (2002-2003), a déclaré s'attendre à un pic de l'épidémie "d'ici à la mi- ou la fin février".

La Chine s'efforce de sauver chaque vie menacée par le virus, pour protéger la vie et la sécurité des personnes avec la plus ferme volonté, et pour assumer la responsabilité qui lui incombe en matière de santé publique mondiale, a-t-il ajouté.

L'OMS a pris vendredi la défense de Pékin, affirmant que le gouvernement chinois "coopère avec nous, invite des experts internationaux, a partagé des séquences (du virus), continue à oeuvrer avec le monde extérieur".

Ils réaliseront des inspections sur le terrain, passeront en revue les mesures de prévention, visiteront des centres de recherche et formuleront des recommandations pour contenir l'épidémie, a indiqué Mi Feng, porte-parole de la Commission nationale de la santé.

Dernières nouvelles