Australie : tous les incendies maîtrisés dans l'État le plus touché

Australie les incendies sont maîtrisés en Nouvelle Galles du Sud

Un pompier se couvre le visage près de Bundanoon en Nouvelle Galles du Sud le 23 janvier 2020. Noah Berger AP

Des pompiers volontaires assiégés ont combattu les incendies jour après jour dans ce qui a été décrit comme "l'été noir" de l'Australie.

Rob Rogers, directeur adjoint du service des pompiers de l'État a cependant précisé qu'"il y a encore une certaine activité dans l'extrême sud de l'État ". Les pompiers australiens ont annoncé, jeudi 13 février, que les incendies qui brûlaient en Nouvelle-Galles du Sud, État australien le plus touché par les feux qui dévastent le pays depuis plusieurs mois, ont été maîtrisés.

Les jours de pluie récente ont éteint les plus grands incendies et ont maîtrisé ceux qui restent.

Depuis septembre, les feux ont détruit à travers plusieurs États de l'est et du sud de l'immense île-continent, une surface de plus de 100 000 km, plus grande que le Portugal, et fait au moins 33 morts.

Les feux de brousse ont brûlé plus de 10 millions d'hectares dans l'est et le sud du pays, tuant au moins 33 personnes et environ un milliard d'animaux, tout en détruisant plus de 2500 maisons.

Dans le territoire de la capitale australienne autour de Canberra, les pompiers tentent toujours de maîtriser un incendie, mais il ne semble pas qu'il soit menaçant.

Cette année, ces feux de forêts ont été particulièrement précoces et intenses, en raison de la sécheresse et de températures élevées, des phénomènes alimentés par le changement climatique. "Les pompiers, tous bénévoles, ont livré un épuisant combat quotidien lors de cette période qualifiée d'" été noir ".

Mais ces pluies, torrentielles, ont cependant causé des dégâts importants sur le littoral est du pays, et de nouvelles intempéries sont attendues.

Une nouvelle vague de phénomènes météorologiques exceptionnels est attendue à partir de vendredi, selon le Bureau de prévisions météorologiques.

"Toutes les averses et les orages qui se développent tombent sur des bassins versants déjà saturés, il y a donc un risque de violents orages d'inondations soudaines", a-t-elle déclaré.

Dernières nouvelles