Facebook: WhatsApp annonce avoir plus de 2 milliards d'utilisateurs dans le monde

Facebook: Whats App compte désormais plus de 2 milliards d’utilisateurs

WhatsApp franchit la barre des 2 milliards d’utilisateurs grâce à sa simplicité d'utilisation

Lorsque Facebook a acquis WhatsApp en 2014 pour près de 20 milliards de dollars, l'application de messagerie comptait 450 millions d'utilisateurs.

WhatsApp a franchi la barre des deux milliards d'utilisateurs dans le monde, vient d'annoncer Facebook dans une note de blog. La messagerie instantanée s'est félicitée de ce chiffre dans un communiqué publié mercredi 12 février sur le blog de sa maison mère Facebook.

Il est loin le temps de la petite messagerie lancée en 2011 par Jan Koum et Brian Acton.

Les groupes de protection de l'enfance se sont dits préoccupés par le fait qu'un cryptage renforcé des échanges en ligne faciliterait le partage de la pornographie enfantine. Son succès repose sur sa facilité d'utilisation, une simple connexion internet suffit, et la possibilité de téléphoner, d'envoyer des messages écrits ou vocaux, ainsi que tout autre document sans avoir à passer par un opérateur téléphonique. Désormais Facebook compte optimiser la monétisation sur la plateforme en misant sur le commerce et la relation client avant tout, sans noyer les usagers dans de la publicité globalement mal perçue.

"Nous sommes conscients qu'à mesure que les connexions entre les utilisateurs augmentent, le besoin de protection augmente également".

C'est pourquoi chaque message privé envoyé via WhatsApp est protégé par un cryptage de bout en bout par défaut. Pourtant, le groupe avait annoncé en octobre avoir déposé plainte contre une société israélienne spécialisée dans les logiciels d'espionnage: la messagerie avait en effet admis quelques mois plus tôt avoir été infectée par un logiciel espion donnant accès au contenu des smartphones. Les pirates avaient exploité une faille de sécurité en insérant un logiciel malveillant dans des téléphones, simplement en appelant les usagers de l'application, utilisée alors par 1,5 milliard de personnes dans le monde.

Dernières nouvelles