Harcelé à l'école, le petit Quaden veut mourir

Facebook

Facebook

Bouleversée, la mère de Quaden explique que chaque jour "quelque chose arrive, un autre épisode une autre persécution, un autre déchirement, un nouveau surnom", ce qui déclenche des pensées suicidaires chez son enfant. Atteint de nanisme, Quaden lui demande sur les séquences un couteau pour se suicider ou que quelqu'un le tue. Derrière les pleurs de son enfant, Yarraka Bayles dénonce les effets du harcèlement sur la santé mentale des victimes. Quaden veut mourir et implore sa mère de lui donner un couteau pour se frapper le coeur. " I juste want to die right now ", crie-t-il, étouffé par les larmes et son incompréhension d'être autant détesté.

De l'amour venant des quatre coins de monde, de personnes célèbres ou inconnus, en virtuel ou en réel, de quoi réconforter Quaden, que sa mère affiche tout sourire sur ses réseaux sociaux. La raison? Elle récupère une fois de plus son enfant de 9 ans, le petit Quaden, totalement effondré après une nouvelle journée passée à l'école où il subit insultes et harcèlement en raison de son nanisme. Voilà ce que produit le harcèlement scolaire. "Pouvez-vous s'il vous plaît éduquer vos enfants, vos familles, vos amis parce qu'il suffit d'un exemple de plus... et vous vous demandez pourquoi les enfants se suicident". La mère s'arrête de parler, prise par l'émotion, son fils lui demande une nouvelle fois un couteau pour mourir. "J'ai reçu de bons conseils, mais il m'en faut plus", lance-t-elle comme un ultime appel à l'aide. Et je dois le surveiller 24 heures sur 24 à cause des tentatives de suicides. De nombreuses personnalités ont apporté leur soutien au jeune garçon et à sa famille. C'est notamment le cas de Hugh Jackman, qui appelle au respect et à la tolérance "Quaden, tu es plus fort que tu ne le penses".

Le harcèlement scolaire n'a pas de frontière et nous concerne tous. "La vidéo est chargée en émotions". "Dans notre association, on encourage les apprentissages sociaux-émotionnels pour développer l'empathie". "Le problème en France est la formation des adultes, insuffisante face à l'immensité du fléau". Il est également possible de contacter la ligne téléphonique d'urgence - au 3020ou au 0.800.20.00.00 - un numéro mise à disposition des élèves, des professeurs, des professionnels et des parents.

Dernières nouvelles