Une secte sud-coréenne contaminée — Coronavirus

La Corée du Sud a annoncé lundi 161 nouvelles contaminations au Coronavirus

Coronavirus : une Coréenne refuse un dépistage, elle contamine 40 membres de sa secte

Depuis le 3 janvier, le pays a testé plus de 19.000 personnes, dont 13.794 ont été testées négatives au COVID-19 et 5.481 font l'objet de contrôles. Ce chiffre est le plus élevé jamais enregistré.

La Corée du Sud sur le qui-vive.

Parmi ces nouveaux cas répertoriés, 95 cas sont liés à l'Église Shincheonji de Jésus de la ville de Daegu, indique le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies. Il est le second foyer de contagion du pays.

Face à la propagation rapide de la maladie, le président sud-coréen Moon Jae-in a décidé de relever " au plus haut " le niveau d'alerte.

La fermeture des écoles a été prolongée d'une semaine et la surveillance des personnes en provenance de Chine va être renforcée durant deux semaines.

Le maire de Daegu (2,5 millions d'habitants), Kwon Young-jin, a fait état ce dimanche de plus de 90 nouveaux cas dans sa ville où, au total, 247 habitants sont désormais porteurs du nouveau coronavirus.

"La plupart des patients de cet hôpital qui ont été diagnostiqués sont ceux qui y avaient été admis pour des troubles mentaux", a dit le vice-ministre de la Santé, Kim Gang-lip, à des journalistes à Séoul.

La compagnie aérienne Korean Air a suspendu ses liaisons avec Daegu, la quatrième ville du pays, jusqu'à la fin mars.

Parmi les nouveaux malades figure un employé d'une usine Samsung Electronics à Gumi, à 200 kilomètres au sud-est de Séoul, amenant le géant technologique à annoncer une suspension des activités sur ce site jusqu'à lundi.

Le coup d'envoi du championnat national de football en Corée du sud a été reporté lundi.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer si la fidèle de l'Eglise Shincheonji avait un lien avec le foyer d'infection qu'est l'hôpital.

La première est une femme de 61 ans, qui ignorait avoir contracté la pneumonie virale et aurait transmis le virus, notamment en assistant à des offices religieux à Daegu.

En Chine, le bilan a atteint dimanche 2442 morts après l'annonce de 97 décès supplémentaires, tous sauf un dans la province centrale du Hubei, berceau du virus.

La municipalité de Daegu a indiqué que 1.001 fidèles de Shincheonji qui auraient assisté aux mêmes offices que la sexagénaire se sont vus demander de rester en quarantaine chez eux.

Elles ont cependant précisé ne pas être entrées en contact avec des centaines d'entre eux.

Daegu est le lieu de naissance de Lee Man-hee, fondateur de cette secte dont les membres croient qu'il a repris le rôle de Jésus Christ et emmènera 144.000 personnes avec lui au paradis le jour du Jugement dernier.

"L'Église de Shincheonji a fermé toutes ses structures à travers le pays et s'est dite "[désolée] que l'un de nos membres, qui considérait son état comme un rhume parce qu'elle ne s'était pas rendu l'étranger, ait contaminé de nombreux membres de notre église, suscitant l'inquiétude au sein de la communauté locale", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Dernières nouvelles