Cloud gaming : Shadow a été supprimé de l’App Store par Apple

Coronavirus : le jeu mobile Plague banni de Chine

Coronavirus : un jeu vidéo pour créer une maladie interdit en Chine

À voir aussi: PS5-Xbox Series X: Des jeux Square Enix next-gen only?

L'épidémie de coronavirus, qui a déjà causé à ce jour plus de 2 700 décès, a beau avoir commencé en Chine, les Chinois eux aussi ont succombé à Plague Inc.

En attendant, il est toujours possible de télécharger la version pour macOS, Android ou encore Windows et Ubuntu depuis le site officiel. En pleine épidémie de coronavirus, l'Administration chinoise du cyberespace a décidé de s'attaquer au jeu vidéo " Plague Inc ". Une décision d'Apple " complètement en dehors de notre contrôle ", regrette le studio Ndemic. Huit ans et avec plus de 130 millions de joueurs, c'est le jeu de stratégie / simulation n° 1 dans le monde et le jeu payant le plus populaire en Chine depuis de nombreuses années. On rappelle qu'en janvier, les ventes de Plague Inc ont explosé un peu partout, et en particulier en Chine, si bien que Ndemic Creation a pris le soin de communiquer officiellement que le jeu (dont le but est de répandre un virus à travers le monde et de tuer le plus d'êtres humains) n'était pas un modèle scientifique.

L'éditeur anglais ne sait pas si ce retrait de l'App Store est lié au coronavirus.

Nous avons énormément de respect pour nos joueurs chinois et sommes consternés de savoir qu'ils ne peuvent plus accéder et jouer à Plague Inc., a commenté Ndemic Creations dans un communiqué. Cependant, l'importance éducative de Plague Inc. a été reconnue à plusieurs reprises par des organisations comme le CDC et nous travaillons actuellement avec les principales organisations mondiales de la santé pour déterminer comment nous pouvons soutenir au mieux leurs efforts pour contenir et contrôler le COVID-19.

La société, basée au Royaume-Uni, a indiqué qu'elle essayait de contacter l'Administration chinoise du cyberespace "afin de comprendre ses préoccupations et de travailler avec elle pour trouver une solution".

De nombreux joueurs chinois faisaient état vendredi de leur colère.

Voilà, voilà, fermez le ban.

Quant au "contenu illégal", comme décrit par les Autorités en Chine, c'est évidemment le flou le plus total.

Dernières nouvelles