Deux otages enlevés au Burkina retrouvés vivants au Mali

Deux otages occidentaux enlevés en 2018 au Burkina Faso retrouvés au Mali

Les 2 ex-otages occidentaux enlevés au Burkina Faso retrouvés libres au Mali

Les deux trentenaires ont échappé à leurs ravisseurs vendredi dans les environs de Kidal (nord-est du Mali) et ont été conduits auprès des Casques bleus de la mission de l'ONU, a annoncé Mahamat Saleh Annadif, le chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma).

Edith Blais et son ami ont été vus pour la dernière fois à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville en importance du Burkina Faso, dans le sud-ouest.

Une photo prise vendredi soir au camp de la Minusma à Kidal et distribuée par la mission de l'ONU les montre tous les deux souriants, revêtus d'un tee-shirt blanc de la Minusma avec l'inscription "Ma voix, les droits, mon futur".

Blais, de Québec, et son partenaire Tacchetto, de Venise, ont disparu à la mi-décembre 2018 lors d'un voyage à travers le pays d'Afrique de l'Ouest.

Ils avaient prévu de se rendre au Togo pour travailler sur un projet humanitaire.

Le porte-parole du gouvernement burkinabé avait indiqué en avril 2019 qu'ils avaient été enlevés et vraisemblablement conduits hors du pays, mais qu'ils n'étaient pas en danger. Le Burkina Faso, confronté depuis 2015 à des attaques djihadistes de plus en plus fréquentes et meurtrières, a connu une succession de prises d'otages.

"D'après des informations préliminaires, ils doivent sûrement avoir réussi à fuir, ils ont été ramassés par un véhicule civil, lequel les a conduits vers le camp de la Minusma", a dit le représentant de l'ONU.

Habillés en Touareg, les deux jeunes gens ont stoppé un véhicule et ont demandé au chauffeur de les conduire au premier poste des Casques bleus, a dit une source sécuritaire sous le couvert de l'anonymat.

Aucune information n'a été fournie sur les circonstances de leur fuite, ni sur leurs ravisseurs.

"Tous deux se portent bien".

Après une nuit passée à Kidal, un vol a été affrété, ce samedi 14 mars, pour les ramener dans la capitale malienne.

Dernières nouvelles