Wikileaks: un juge américain ordonne la libération de Chelsea Manning

L’ancienne informatrice américaine de Wiki Leaks Chelsea Manning a tenté de se suicider mercredi à deux jours d’une audience sur son refus l’an dernier de témoigner devant un grand jury

L'ancienne informatrice de WikiLeaks Chelsea Manning a tenté de se suicider

Chelsea Manning, 32 ans, avait tenté de se suicider mercredi mais les autorités étaient intervenues à temps et elle avait été transférée à l'hôpital, selon son groupe de soutien.

"Je m'oppose vigoureusement à cette assignation à comparaître et au processus du grand jury en général", avait expliqué Chelsea Manning dans une brève déclaration publiée par son comité de soutien.

Le juge responsable, Anthony Trenga, a déclaré que son témoignage n'était plus " nécessaire " et que les mesures coercitives mises en place pour la contraindre à parler devaient en conséquence être levées. Il a cependant maintenu les amendes de près de 300 000 $ accumulées à son encontre.

Une audience de détention pour Manning prévue pour vendredi a été annulée. L'information a été confirmée par le bureau d'un shérif local à Alexandria, en Virginie.

Chelsea Manning avait été incarcérée en mars 2019 pour avoir refusé de témoigner devant un grand jury chargé d'enquêter sur WikiLeaks et son fondateur, Julian Assange, à qui elle avait transmis en 2010 une masse de documents confidentiels. Le soldat Chelsea Manning avait fait fuiter grâce à WikiLeaks plus de 700.000 documents confidentiels liés aux guerres d'Irak et d'Afghanistan, dont plus de 250.000 câbles diplomatiques.

À l'instar d'organisations de défense de la liberté de presse comme Reporters sans frontières, l'ex-analyste militaire estime que la procédure contre Julian Assange vise à intimider des journalistes et des éditeurs défendant l'intérêt public et refuse à ce titre d'y participer. Je ne vais pas les abandonner maintenant.

M. Melzer avait ajouté que les pressions du juge n'avaient pas permis d'infléchir la détermination de la principale intéressée et s'avéraient en conséquence inutiles par rapport à leur objectif déclaré.

Chelsea Manning, née sous le prénom Bradley, est aussi devenue une icône des personnes transgenres.

La lanceuse d'alerte avait déjà tenté précédemment à deux reprises de se donner la mort en détention avant que sa peine soit commuée par Barack Obama.

Dernières nouvelles