Municipales : les appels se multiplient pour demander le report du second tour

Municipales: le second tour peut-il être report

Le Premier ministre Edouard Philippe le 14 mars 2020 à Paris AFP

Il est près de 20 points supérieur à celui de 2014. "Ou on se retrouve avec deux catégories d'élus", résume-t-elle, en soulignant que "dans tous les cas, il y a un fort risque de contentieux électoral".

Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, a d'ores et déjà appelé au report, l'heure étant à la "guerre sanitaire", mais elle souhaite "considérer comme acquises" les victoires du 1 tour. Depuis le début de la Ve République, le record (pour un premier tour) était jusque-là de 36,45% d'abstention. S'il a lieu. Le chef de file d'EELV Yannick Jadot, ainsi que le député LFI François Ruffin, ont demandé le report du second tour, tandis que le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a demandé que la décision du gouvernement sur l'annulation ou non du second tour des élections municipales soit " prise le plus tôt possible ". Le ministère de l'Intérieur a indiqué que tous les bureaux de vote du territoire avaient pu ouvrir, au prix d'un respect scrupuleux des consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et fragiles, et en dépit de difficultés dans nombre d'endroits.

Dans ce contexte inédit, l'attention portée aux premiers résultats est diluée. Pourtant, le scrutin est crucial pour Les Républicains, arrivé largement en tête en 2014, comme pour le Parti socialiste mis en déroute aux dernières élections nationales. Dans la capitale, il peut se réjouir de la nette avance d'Anne Hidalgo (autour de 30 %) sur Rachida Dati (22 %) et l'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn (17 %). Un deuxième décret serait alors nécessaire pour reporter le second tour des municipales.

À Nice, le LR Christian Estrosi a frôlé la réélection dès dimanche avec 47,6 % des voix.

Peu avant minuit, de nouvelles estimations placaient la candidate de la gauche Michèle Rubirola (autour de 23%) quelques voix devant la candidate de LR Martine Vassal (autour de 22%).

À Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, candidat du parti socialiste, soutenu par le maire sortant, arrive en tête avec 28% des suffrages.

A Strasbourg, la candidate écologiste Jeanne Barseghian (EELV) arrive en tête du premier tour avec 27,9% des voix, devançant Alain Fontanel (LREM, 19,9%).

Le Rassemblement national semble pour sa part bien parti pour conquérir Perpignan, puisque le candidat Louis Aliot était en tête à 35,6 %.

"Quelques responsables politiques ont tout de même lâché des commentaires plus strictement politiques, tels sur France 2 le numéro 2 LR, Guillaume Peltier, voyant dans le scrutin un " vote-sanction incontestable " contre le gouvernement ou l'eurodéputé RN Thierry Mariani estimant que " la gestion RN ça marche", au vu de la réélection dès le premier tour de Steeve Briois à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et de David Rachline à Fréjus. Les ministres Gérald Darmanin et Franck Riester l'emportent dès le premier tour, respectivement à Tourcoing et Coulommiers. Le bilan de l'épidémie de coronavirus en France s'élève désormais à 127 morts, soit 38 de plus que samedi, et 5423 cas de contamination confirmés depuis le mois de janvier.

Mais ces succès ne devraient pas masquer les difficultés de La République en marche qui ne paraissaient pas en position d'enlever une grande ville. "Je lui demande de réunir dès demain matin les représentants des forces politiques pour tirer toutes les leçons de ce premier tour et je lui demande d'organiser avec ces forces politiques le report du second tour". "On ne voit pas comment on peut avoir un vote dimanche prochain", a-t-il affirmé sur BFM, jugeant que les élections de maires dès le premier tour doivent être "acquises".

Dernières nouvelles