Poutine valide les changements constitutionnels — Réforme en Russie

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine à Moscou le 10 mars 2020. Evgenia Novozhenina Reuters

Le président russe Vladimir Poutine a signé samedi la vaste réforme constitutionnelle devant lui donner le droit d'effectuer deux mandats supplémentaires, un amendement ajouté à la surprise générale cette semaine et vivement dénoncé par l'opposition, a indiqué l'agence officielle TASS.

Le texte doit encore être définitivement approuvé lors d'un 'vote populaire' prévu le 22 avril.

Dans la foulée, Vladimir Poutine a apposé sa signature au bas du projet qui, outre la remise à zéro de ses mandats présidentiels précédents, prévoit notamment de faire figurer dans la Constitution russe l'indexation du montant des pensions de retraite, l'élargissement des pouvoirs de la Douma, la chambre basse du Parlement, et des restrictions visant les personnes susceptibles d'accéder à de haute responsabilité au sein des organes de l'État.

D'autres changements constitutionnels renforcent encore la présidence et soulignent la priorité du droit russe sur les normes internationales - une disposition reflétant l'irritation du Kremlin envers la Cour européenne des droits de l'homme et d'autres organismes internationaux qui ont souvent rendu des verdicts contre la Russie. Il faut dire que la réforme constitutionnelle fut validée très rapidement par le parlement russe. Ces derniers jours, des rumeurs avaient circulé et faisaient cas de la volonté du pouvoir russe de procéder à un vote en ligne afin de valider la réforme constitutionnelle. Aucun des députés présents n'avait voté contre la réforme, seuls 44 s'étaient abstenus et 382 l'avaient adoptée, validant tous les amendements proposés par Vladimir Poutine depuis janvier. Le président russe garde le pouvoir de limoger le chef du gouvernement, bien que choisi officiellement par le Parlement, et tout membre du cabinet. Élu en 2000, Vladimir Poutine avait pu rester au pouvoir entre 2008 et 2012 en étant le Premier ministre de son propre Premier ministre précédent, Dmitri Medvedev.

Dernières nouvelles