"Il n’y aura pas de pénurie" assure Bruno Le Maire — Coronavirus

PAS DE PÉNURIES EN FRANCE SUR LES BIENS ESSENTIELS DIT LE MAIRE

PAS DE PÉNURIES EN FRANCE SUR LES BIENS ESSENTIELS DIT LE MAIRE

"Elle sera durable, elle sera violente (.) et cette guerre, elle doit mobiliser toutes nos forces au niveau national, européen et du G7", a indiqué le ministre au micro de RTL.

Le combat contre le cornavirus est donc "aussi une guerre économique et financière", a martelé Bruno Le Maire, en écho aux propos du président 'Emmanuel Macron lundi soir qui a évoqué une France "en guerre" sanitaire contre le virus. "L'Etat aidera chacun à passer ces moments difficiles, ça coûtera des dizaines de milliards d'euros".

Dans le même temps, les équipes gouvernementales sont à pied d'œuvre pour échafaudé un plan de soutien et de relance de l'économie, dont le budget pourrait dépasser les 40 milliards d'euros.

"Nous voulons que la solidarité joue à plein", a déclaré le ministre. On va faire massif et on va faire solidaire: "1 500 euros, c'est le tarif de base qui sera garanti sous forme forfaitaire à toute entreprise qui rentrerait dans ce champ", a-t-il détaillé.

Depuis l'annonce de l'entrée de la France au stade 3 de l'épidémie de coronavirus, les gens se sont précipités aux supermarchés pour faire des provisions pour plusieurs semaines voire des mois. Le gouvernement, qui doit présenter "dans quelques heures" un projet de loi de finances rectificatif, inscrira "comme prévision de croissance en 2020 -1%, c'est-à-dire une croissance négative", a affirmé Bruno Le Maire, ajoutant que ce chiffre était "provisoire". Si la population est invitée à limiter ses déplacements et à rester confinée, il sera possible de continuer à faire ses courses. Il a ainsi demandé à la population de ne se précipiter dans les magasins pour constituer des stocks. "Il est également inutile de faire des réserves de cash".

Dernières nouvelles