573 $ par semaine: Québec annonce un Programme d'aide temporaire aux travailleurs

573 $ par semaine pour certains individus qui doivent s'isoler

Isolement : Québec crée une aide pour des travailleurs

Le premier ministre François Legault a justifié la création du Programme d'aide temporaire aux travailleurs touchés par le coronavirus (PATT) en disant qu'il faut envoyer un " signal très fort " pour inciter toutes les personnes qui ont voyagé à l'étranger ou qui ont des symptômes de toux, de fièvre et de difficultés respiratoires de se placer en isolement pour 14 jours.

Les individus qui doivent s'isoler et qui n'ont pas accès à l'assurance emploi auront droit à un montant de 573 $ par semaine, a annoncé le gouvernement du Québec.

Le programme s'adresse aux voyageurs; aux personnes qui ont été en contact avec des voyageurs; et aux personnes qui présentent des symptômes ou qui ont contracté la maladie.

L'aide financière de Québec est non imposable et sera offerte jusqu'à ce que le gouvernement fédéral implante son propre programme d'aide financière. Un formulaire devra être rempli en se rendant au quebec.ca. On souhaite que les paiements soient effectués dans un délai de 48 heures.

Lors d'une conférence de presse avec le ministre des Finances, Eric Girard, et le ministre du Travail, Jean Boulet, le premier ministre a plutôt insisté sur l'importance, à ce moment-ci, d'augmenter les investissements publics afin de stimuler l'économie.

"Je veux faire appel à la bonne foi, à la compréhension et à la souplesse des employeurs", a dit M. Legault.

"On met un incitatif en place pour les gens qui doivent s'isoler pour qu'ils n'hésitent pas", indique M. Legault.

Le ministre Jean Boulet a précisé que le "PATT" ne s'adresse pas aux Québécois qui pourraient perdre leur emploi ou voir leur nombre d'heures de travail réduit en raison de la paralysie de l'économie.

Québec prévoit également mettre en place un autre programme sous forme de prêts aux entreprises afin de les aider à traverser la crise actuelle liée à la pandémie de la COVID-19.

Dernières nouvelles