Confinement : au tour de la Belgique

La relation entre gouvernement et Parlement doit être forte forgée dans la confiance mutuelle, a martelé Sophie Wilmès ce mardi à la Chambre

La relation entre gouvernement et Parlement doit être forte forgée dans la confiance mutuelle, a martelé Sophie Wilmès ce mardi à la Chambre.- Belga

Les Belges sont priés de rester chez eux pour éviter la diffusion du coronavirus, a décidé le Conseil national de sécurité.

Seuls les pharmacies, commerces de nourriture et nourriture pour animaux, les banques, poste, les stations services, librairies, coiffeurs pourront rester ouverts, avec une personne sera autorisée par 10 m2 de surface commerciale.

L'activité physique en plein air n'est pas déconseillée, elle est même recommandée dans une certaine mesure.

Les entreprises devront pratiquer le télétravail pour toutes les fonctions qui le permettent.

Les magasins de nuit peuvent ouvrir jusque 22h avec respect des consignes.

Cette mesure a été adoptée ce mardi 17 mars par le Conseil national de sécurité (CNS) réunissant la Première ministre, les vice-Premiers ministres, les ministres concernés et les ministres-présidents, ainsi que les représentants des services de sécurité et de santé publique.

Les mesures sont d'application à partir de mercredi 18 mars, à midi, jusqu'au 5 avril. Quand ce n'est pas possible, il faut respecter les règles de distanciation sociale, autant pour l'exercice du métier que pour le transport.

Les transports en commun continueront de circuler mais doivent s'organiser de telle manière que la distanciation sociale peut être garantie.

Les marchés de plein air sont fermés. Les crèches restent ouvertes. Seules les échoppes de nourriture sont autorisées là où c'est indispensable.

Les mesures seront donc d'application à partir de mercredi midi et ce jusqu'au 5 avril.

Les voyages à l'étranger qui ne sont pas considérés comme essentiels sont interdits. Les déplacements des Belges seront donc limités à des visites dans les supermarchés, les pharmacies et les banques ou pour des cas d'urgence, a déclaré mardi la Première ministre Sophie Wilmes lors d'une conférence de presse. Devant la Chambre, elle avait appelé non seulement le monde politique à l'unité mais également la population, en insistant sur le " sens des responsabilités " et le " civisme " qui devraient animer chacun face à la crise du coronavirus.

De nouvelles mesures ont été prises ce mardi soir par le CNS. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé que toutes " les activités collectives étaient interdites " pour tenter d'endiguer la pandémie de coronavirus.

Dernières nouvelles